Timochenko : la CEDH condamne l'Ukraine

le
0
La Cour européenne des droits de l'homme estime «arbitraire et illégal» le placement en détention provisoire de l'ancienne premier ministre. Mais la remise en liberté de l'opposante est peu probable.

Pour l'entourage de l'ancienne égérie de la «Révolution orange», c'est «une première victoire». L'Ukraine a été condamnée mardi, à l'unanimité, par la Cour européenne des droits de l'homme pour avoir détenu arbitrairement l'ancien premier ministre Ioulia Timochenko. Celle-ci purge une peine de sept ans de prison dans son pays pour abus de pouvoir.

Les juges de Strasbourg estiment que l'incarcération, en août 2011, de la politicienne a obéi à «d'autres motifs» que ceux résultant de la procédure judiciaire, laissant entendre qu'il s'agissait de motifs politiques. Les magistrats soulignent que la détention provisoire de l'ancien premier ministre a été ordonnée «pour une période indéterminée», et ce alors que Ioulia Timochenko n'avait pas contrevenu à son contr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant