Timide retour à la normale aux Etats-Unis après Sandy

le
0
APRÈS SANDY, LES ÉTATS-UNIS TOUJOURS SOUMIS À DES INONDATIONS ET DES COUPURES DE COURANT
APRÈS SANDY, LES ÉTATS-UNIS TOUJOURS SOUMIS À DES INONDATIONS ET DES COUPURES DE COURANT

NEW YORK (Reuters) - La côte Nord-Est des Etats-Unis a entamé mardi un timide retour à la normale, toujours aux prises avec les inondations et les coupures d'électricité après le passage de l'ouragan Sandy, qui a tué au moins 45 personnes.

Mardi après-midi, les New-Yorkais tentaient de retrouver une vie normale et certains se promenaient dans le Hudson River Park. Mais beaucoup devront encore patienter plusieurs jours voire plusieurs semaines avant de connaître un retour à la normale.

Les habitants du bas de l'île de Manhattan doivent s'attendre à passer quatre jours sans électricité, a indiqué l'électricien Consolidated Edison.

Environ 250.000 foyers et entreprises sont sans courant depuis mardi 14h00.

Les coupures de courant sont principalement dues à une explosion survenue sur l'un des relais électriques de la compagnie situé sur la 14e Rue.

Wall Street, envahi par les eaux mardi matin, rouvrira entièrement mercredi.

Le défilé traditionnel d'Halloween, prévu au départ mercredi soir à Greenwich Village, a été reporté.

Fortement affecté, le réseau des transports publics recommencera à fonctionner en surface. Un service limité de trains sera assuré mercredi, même si l'inondation de tunnels continue à bloquer l'accès de la ville de New York, a annoncé mardi l'entreprise ferroviaire publique Amtrak.

Les travaux de déblayage des tunnels, ainsi que la réparation des voies, de la signalisation et des systèmes électriques se poursuivent dans les tunnels situés sous le fleuve Hudson et l'East River, a précisé Amtrak.

"La quantité d'eau dans les tunnels est sans précédent -tout comme la tempête elle-même et nous ne pouvons pas encore nous prononcer sur le retour de service des trains en provenance ou à destination de New York Penn Station que ce soit vers le nord ou le sud", a déclaré la compagnie ferroviaire.

Le maire de New York Michael Bloomberg a par ailleurs annoncé lors d'une conférence de presse que le métro resterait fermé pendant quatre ou cinq jours. Les sept tunnels du métro passant sous l'East River depuis Manhattan jusqu'au Queens et à Brooklyn ont été envahis par les eaux.

RÉPARER LES DÉGÂTS

Le service des bus reprendra en revanche entièrement mercredi et les aéroports de JFK et Newark assureront un service limité mercredi matin, a annoncé mardi l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey.

Les administrations fédérales américaines à Washington rouvriront également mercredi après être restées fermées pendant deux jours.

En Nouvelle-Angleterre, des habitants des régions côtières du Massachusetts et du Rhode Island ont commencé des travaux de nettoyage.

La dépression a provoqué des chutes d'arbres, endommagé des habitations et laissé plusieurs centaines de milliers de personnes sans électricité dans cette région.

Le nord-est des Etats-Unis a surtout été touché par les vents violents charriés par Sandy mais n'a pas connu les inondations qui ont affecté d'autres villes de la côte est, comme New York, par exemple.

Dans le New Jersey, qui a subi de plein fouet l'arrivée de Sandy, les choses mettront sans doute du temps à rentrer dans l'ordre. "C'est une totale dévastation ici. Il y a des bateaux dans la rue à cinq blocs d'immeubles de l'océan", a déclaré Peter Sandomeno, propriétaire d'un motel à Point Pleasant Beach.

Au total, le passage de Sandy a privé d'électricité quelque 8,2 millions de foyers et d'entreprises de la Caroline du Nord au Canada mais également à l'intérieur des terres dans l'Ohio et l'Indiana.

Le bilan des victimes s'est par ailleurs alourdi à au moins 45. Sandy a tué 18 personnes à New York, 23 au total dans l'Etat de New York, et six dans le New Jersey. Sept autres Etats ont signalé des décès.

Du côté des dégâts matériels, les pertes liées au passage de Sandy pourraient représenter 15 milliards de dollars (11,5 milliards d'euros), selon une entreprise spécialisée dans la gestion des risques.

Belinda Goldsmith, Dan Burns, Martinne Geller, Emily Flitter et Dhanya Skariachan, Pierre Sérisier et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant