Timide rebond de la production industrielle en Allemagne

le
0
TIMIDE REBOND DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN ALLEMAGNE EN NOVEMBRE
TIMIDE REBOND DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN ALLEMAGNE EN NOVEMBRE

BERLIN (Reuters) - La production industrielle allemande n'a que timidement rebondi en novembre après sa forte baisse d'octobre, renforçant le scénario d'une contraction de la première puissance de la zone euro au quatrième trimestre.

Soutenue par les biens d'équipement et le BTP, la production des usines a augmenté de 0,2% en novembre alors qu'elle avait reculé de 2,0% le mois précédent (révisé de -2,6%), selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de l'Economie.

Cette hausse est bien inférieure au consensus des économistes interrogés par Reuters, qui s'attendaient en moyenne à une augmentation de 1,0%.

"La statistique d'aujourd'hui vient compléter toutes les données sur l'industrie qui montrent que l'économie allemande s'est contractée au quatrième trimestre", juge Carsten Brzeski, économiste chez ING. "Les chiffres de la croissance au quatrième trimestre seront certainement les plus mauvais depuis le premier trimestre 2009", ajoute-t-il.

Le ministère de l'Economie avait annoncé mardi une baisse plus forte que prévu, de 1,8%, des commandes à l'industrie en novembre.

Si la production de biens d'équipement, qui avait chuté de plus de 4% en octobre, a cette fois rebondi de 1,4%, celle de biens durables a poursuivi sa baisse, de 2,6% en novembre après 6,4% le mois précédent (révisé).

La production s'est en revanche reprise de 1,0% dans le bâtiment après une contraction de 1,6% (révisé) en octobre.

LE DIW RELÈVE SA PRÉVISION 2014

"Après un faible début de quatrième trimestre, la production industrielle s'est pour le moment stabilisée. Elle restera cependant sans doute inférieure aux niveaux du troisième trimestre", a commenté le ministère, en ajoutant que les perspectives pour 2013 semblaient plus favorables.

Après la récession de 2008 et 2009, l'économie allemande a enregistré une croissance record de 4,2% en 2010, puis de 3% en 2011. Mais le ministère de l'Economie prévoit une hausse de seulement 0,8% du produit intérieur brut (PIB) en 2012 et bon nombre d'économistes tablent sur une contraction pour le seul quatrième trimestre.

Mais ils pensent pour la plupart que l'Allemagne échappera à une nouvelle récession, techniquement définie par deux trimestres consécutifs de contraction du PIB.

L'institut économique DIW a maintenu mercredi sa prévision d'une croissance de 0,9% du PIB allemand en 2013 mais il a relevé celle pour 2014, à 2% au lieu des 1,6% qu'il anticipait en octobre dernier.

"L'économie allemande reste bien plus solide que celle des autres pays de l'union monétaire, même si elle pâtit actuellement de la faiblesse de la demande de pays voisins comme la France et les Pays-Bas", a déclaré Ferdinand Fichtner, économiste du DIW, lors d'une présentation à Berlin.

Michelle Martin; Véronique Tison et Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant