Timide rebond à la Bourse de Paris

le
0
L. Grassin
L. Grassin

Le marché parisien repart prudemment de l'avant "dans un contexte toujours marqué par des tensions géopolitiques", notent les analystes chez Saxo Banque.

La géopolitique, en particulier la situation en Ukraine, va rester dans les esprits, d'autant que la perspective de nouvelles sanctions prises par l'Europe contre Moscou a alimenté la baisse des marchés vendredi après-midi.

"Les responsables européens envisagent selon certaines informations de restreindre l'accès de la Russie aux marchés de capitaux et cela devrait rester un point de discussion cette semaine", remarque Stan Shamu, analyste chez IG.

Les investisseurs se préparent surtout à une semaine riche en rendez-vous économiques aux États-Unis et en résultats d'entreprises françaises.

"La seconde partie de la semaine sera riche en statistiques économiques susceptibles d'animer les marchés financiers', remarquent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

L'agenda sera particulièrement chargée aux États-Unis avec la croissance pour le deuxième trimestre mercredi, puis l'ISM manufacturier et l'emploi vendredi.

Le marché suivra également une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), mais aucune annonce significative n'est attendue.

Enfin, si peu d'entreprises dévoilent leurs résultats lundi, les publications vont se multiplier d'ici la fin de la semaine.

Les investisseurs vont pouvoir disséquer les comptes d'environ la moitié des entreprises du CAC 40 dont plusieurs poids lourds comme BNP Paribas,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant