Time prêt à s'associer avec un fonds pour une offre sur Yahoo

le
0
TIME ENVISAGE DE S'ASSOCIER AVEC UN FONDS POUR FAIRE UNE OFFRE SUR YAHOO
TIME ENVISAGE DE S'ASSOCIER AVEC UN FONDS POUR FAIRE UNE OFFRE SUR YAHOO

(Reuters) - Time Inc, l'éditeur du magazine éponyme, de Sports Illustrated et de People, envisage de s'associer avec un fonds d'investissement pour lancer une offre sur les activités internet de Yahoo, selon des sources proches du dossier, le groupe de presse américain voulant ainsi développer sa présence en ligne.

Des informations de presse avaient fait état il y a un mois et demi de l'intérêt de Time pour le métier de base de Yahoo.

Le groupe a annoncé début février son intention d'explorer des "alternatives stratégiques" pour ses principales activités internet, à savoir la messagerie, la recherche et les sites de nouvelles, et de réduire ses effectifs de 15%, tout en poursuivant le projet de relance et de scission de ces activités regroupées dans une nouvelle entité.

L'éventuel recours à un partenaire pour lancer une offre sur ses activités de Yahoo - valorisées à plusieurs milliards de dollars - illustre les moyens limités à la disposition de Time, dont la capitalisation boursière est de quelque 1,6 milliard (1,4 milliard d'euros).

Le groupe de presse espère que Yahoo permettra aux candidats ayant soumis une première offre d'ici l'échéance du 11 avril de former par la suite des consortiums, ajoutent les sources, précisant que Time n'avait pas encore choisi le fonds avec qui il souhaiterait éventuellement s'associer.

Blackstone Group, KKR, TPG Capital, Apax Partners, Warburg Pincus, Bain Capital et Hellman & Friedman font partie de la liste des fonds envisageant une offre sur les actifs internet de Yahoo, ont ajouté les sources.

Personne n'était disponible dans l'immédiat pour commenter l'information, ni chez Yahoo ni chez Time ni chez les fonds d'investissement cités.

Fin mars, une source avait dit que des responsables de Microsoft discutaient avec des fonds d'investissement qui avaient pris contact avec le concepteur de Windows à propos d'une contribution au financement d'une offre sur Yahoo.

L'opérateur télécoms Verizon, déjà propriétaire de la société internet AOL, passe également pour un repreneur éventuel des actifs internet de Yahoo.

Depuis sa scission de Time Warner en 2014, Time, qui voit ses recettes publicitaires papier fondre, veut développer sa présence numérique par l'acquisition d'actifs en ligne, tels que le réseau social MySpace dont l'achat a été annoncé ce mois-ci.

En 2015, le chiffre d'affaires de Time a reculé de 5%, à 3,1 milliards de dollars, sous le coup d'un repli de 10% des recettes publicitaires papier, tombées à 1,32 milliard de dollars. Les recettes publicitaires générées en ligne ont toutefois augmenté de 11% l'an dernier, à 221 millions.

(Liana B. Baker et Greg Roumeliotis, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant