Tibet-Pékin invite le dalaï-lama à "renoncer à ses illusions"

le
0

PEKIN, 15 avril (Reuters) - Les autorités chinoises invitent le dalaï-lama à "renoncer à ses illusions" quant à l'issue des discussions sur le statut du Tibet et l'accusent de chercher à obtenir l'indépendance plutôt que l'autonomie, dans un livre blanc publié mercredi. Des représentants du prix Nobel de la paix 1989 négocient avec Pékin depuis cinq ans, mais le dialogue a été perturbé par le renouvellement de l'exécutif chinois et la répression de la cause tibétaine. Dans son livre blanc repris longuement par l'agence de presse officielle Chine Nouvelle, le gouvernement reproche au dalaï-lama et à ses partisans "un attachement sentimental au servage théocratique et féodal", doublé d'une méconnaissance de la réalité actuelle. "La seule alternative sensée (...) est de reconnaître que le Tibet fait partie de la Chine depuis l'Antiquité, de renoncer à leur objectif de partition de la Chine et d'indépendance du Tibet. "Le gouvernement central espère que le dalaï-lama renoncera à ses illusions au cours des années qui lui restent à vivre et qu'il acceptera la réalité", dit-il. Agé de 79 ans, le chef spirituel des bouddhistes tibétains, vit en exil en Inde depuis sa fuite de Lhassa après l'échec d'un soulèvement en 1959. (Ben Blanchard, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant