Tibéhirine : les restes des moines exhumés en présence du juge Trévidic

le
0
Tibéhirine : les restes des moines exhumés en présence du juge Trévidic
Tibéhirine : les restes des moines exhumés en présence du juge Trévidic

La mission semble difficile pour le juge antiterroriste français Marc Trévidic. Le magistrat français, accompagné par la juge Nathalie Poux, s'est rendu ce mardi au monastère de Notre Dame de l'Atlas de Tibéhirine, sur les hauteurs de Médéa (80 km au sud d'Alger) où il a pu «assister à une opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines (...) effectuée sous la supervision d'un magistrat algérien». Marc Trévidic est en Algérie pour faire la lumière sur le massacre des religieux en mai 1996.

Outre les trois magistrats, la délégation, qui s'est rendue au monastère de Tibéhirine où sont enterrées les têtes des sept moines (les corps n'ayant jamais jamais été retrouvés), comprend des experts chargés d'effectuer des prélèvements d'ADN et des examens radiologiques, selon l'agence officielle de presse APS.

Lundi, le ministre algérien de la Justice, Tayeb Louh, avait indiqué que le juge français allait travailler sous l'autorité d'un magistrat algérien, en charge du dossier. Il s'agit «de souveraineté nationale», a lancé le ministre en précisant que il s'agissait également «d'usages internationaux». Il a rappelé que la même affaire était «aussi instruite en Algérie par le pôle pénal d'Alger spécialisé dans les affaires de terrorisme et de criminalité». Et de préciser que ce juge «se déplacera à son tour en France durant la dernière semaine d'octobre».

Le juge algérien entendra des anciens de la DGSE

Selon des informations diffusées par la presse algérienne, le magistrat algérien a obtenu l'autorisation d'auditionner deux membres des services secrets français ayant travaillé sur ce dossier. Il s'agit de Pierre Le Doaré, ancien chef d'antenne des services secrets français (DGSE) à Alger (1994-1996), et Jean-Charles Marchiani, ancien officier du même service et ex-préfet du Var. Ce dernier était notamment l'envoyé spécial en Algérie de l'ancien ministre de l'Intérieur, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant