Tibéhirine: les familles des moines écrivent à François Hollande

le
0
Dix-sept ans après les assassinats, elles l'exhortent de «lever les entraves» posées par les autorités algériennes. » INTERVIEW - Pour le père Veilleux, «les Algériens ne disent pas tout»

Rebondissement dans l'assassinat des moines de Tibéhirine, enlevés dans leur monastère dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 avant que leurs têtes soient retrouvées deux mois plus tard sur le bord d'une route de montagne. Déplorant que la commission rogatoire internationale délivrée en décembre 2011 par le juge parisien Marc Trévidic à Alger s'enlise depuis près de vingt mois du fait d'une suspecte inertie des autorités locales, les familles montent au créneau. Par le truchement de leur conseil, Me Patrick Baudouin, elles ont adressé mardi soir au président François Hollande une lettre ouverte dont Le Figaro révèle le contenu.

Après des années d'attente et de propos feutrés destinés à ne froisser la moindre susceptibilité, le ton devient incisif. Courroucé et pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant