Tianjin : opérations de nettoyage «difficiles», Veolia appelé en renfort

le
0
Tianjin : opérations de nettoyage «difficiles», Veolia appelé en renfort
Tianjin : opérations de nettoyage «difficiles», Veolia appelé en renfort

Masque sur le nez et sur la bouche, visages et bras zébrés de cicatrices par les explosions, les habitants de la métropole de Tianjin ont exprimé leur inquiétude, suite aux deux gigantesques déflagrations qui ont ravagé un entrepôt de produits chimiques. La population s'inquiète particulièrement de la teneur des gaz et des fumées générées par les incendies.

Lundi matin, lors d'une conférence de presse, le vice-maire de Tianjin, He Sushang a déclaré que «700 tonnes» de cyanure de sodium étaient stockées dans l'entrepôt appartenant à Rui Hai International, d'où sont parties les flammes. Soit 30 fois plus que les quantités autorisées. 

Opérations de nettoyage «très délicates et difficiles»

Il a indiqué que les autorités tentaient de contenir la propagation du cyanure et que des opérations de nettoyages «très délicates et difficiles» étaient en cours. Des opérations rendues plus compliquées par la présence de 18 000 conteneurs de fret maritime sur l'enclave portuaire. Le cyanure de sodium qui se présente sous la forme de poudre cristalline libère au contact d'autres substances du cyanure d'hydrogène, un «gaz hautement toxique asphyxiant», qui peut s'avérer «rapidement mortel». Les pluies attendues lundi et mercredi pourraient aggraver la situation, en favorisant la propagation dans l'air de cyanure d'hydrogène. 

La contamination de l'eau est également une grande source d'inquiétude. Des tests des eaux au plus près du lieu des explosions et jusqu'à 1 km du lieu de l'accident ont révélé samedi des niveaux de cyanure 27 fois plus élevés que la normale. Les équipes de secours ont construit des barrages de sable et de terre encadrant une zone de 100 000 m² autour du site pour éviter toute fuite de composants polluants. Selon l’agence de presse Chine nouvelle, les autorités auraient décidé de fermer toutes les conduites de drainage qui débouchent dans le golfe de Bohai (dans la mer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant