Tianjin, du rêve au drame chinois

le
0
Les habitants de la zone de la catastrophe poursuivent leurs manifestations pour demander des dédommagements aux autorités, alors que de nombreux manquements ont été observés après les deux explosions mortelles sur un site chimique de Tianjin, dans le nord-est de la Chine.
Les habitants de la zone de la catastrophe poursuivent leurs manifestations pour demander des dédommagements aux autorités, alors que de nombreux manquements ont été observés après les deux explosions mortelles sur un site chimique de Tianjin, dans le nord-est de la Chine.

Une semaine après l'irruption d'une effrayante boule de feu dans la nuit de Tianjin, la crainte d'une catastrophe chimique plane toujours sur la métropole du nord-est de la Chine. Le niveau de concentration de cyanure était 28 fois au-dessus des normes, sur certains échantillons d'eau récoltés au c?ur de la zone dévastée par deux terribles explosions. Ce composant chimique peut dégager un gaz asphyxiant mortel au contact de l'eau selon les scientifiques américains. La majorité des 13 millions d'habitants de l'agglomération restent calmes, faisant confiance au régime, qui affirme que l'air y est « respirable ». Certains reporters chinois sur place ont ressenti des brûlures et irritations sur la peau, rapporte le journal Caixin, mais aucune intoxication grave n'a été recensée en dépit des premières pluies. Tout juste une mousse blanche irritante est-elle apparue sur la chaussée.

Mais le drame qui a déjà fait 114 morts et plus de 700 blessés est une gifle pour la « Chine rouge », placée sous les projecteurs internationaux. À l'heure où la seconde économie mondiale subit un ralentissement inquiétant, l'accident met en lumière les faiblesses du « modèle chinois », dont témoigne la succession d'accidents industriels mortels qui ont eu lieu depuis un an. En août 2014 déjà, 146 personnes étaient tuées dans l'explosion d'une usine de pièces automobiles à Kunshan, à une heure de Shanghai.

Négligence ou corruption...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant