ThyssenKrupp ne compte pas partir d'Amérique

le
0
THYSSENKRUPP NE COMPTE PAS PARTIR D'AMÉRIQUE
THYSSENKRUPP NE COMPTE PAS PARTIR D'AMÉRIQUE

BOCHUM, Allemagne (Reuters) - ThyssenKrupp a dit à ses actionnaires vendredi qu'il ne comptait pas se retirer rapidement d'Amérique et que 2012 serait une année difficile avec une baisse sensible du bénéfice au premier trimestre.

Steel Americas, la filiale qui gère les aciéries nouvelles au Brésil et en Alabama, sera à nouveau dans le rouge au premier trimestre, a dit le président du directoire Heinrich Hiesinger, lors de l'AG annuelle.

L'hebdomadaire Manager Magazin écrit, citant des sources du sidérurgiste, que Thyssen envisage de vendre ses aciéries au Brésil et aux Etats-Unis.

"En dépit des difficultés du moment, nous restons persuadés (...) que nous pourrons nous différencier heureusement de la concurrence ici en Europe", a dit Hiesinger, aux commandes de ThyssenKrupp depuis un an.

"Mais la seule façon de démultiplier ce potentiel, est de réussir l'augmentation de la production commerciale de nos sites au Brésil et aux USA et d'y optimiser nos coûts."

Hiesinger a également dit que la division matériaux, qui regroupe la sidérurgie en Europe et en Amérique, ainsi que l'activité de négoce, avait connu un démarrage difficile au premier trimestre.

En revanche, la division technologies, qui construit des sous-marins, des usines clé en mai, des ascenseurs et des composants automobiles, contribue positivement aux résultats du groupe, a-t-il ajouté.

Vers 10h40 GMT, le titre ThyssenKrupp cédait 2,94% à 20,33 euros alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes reculait de 0,59%.

Marilyn Gerlach, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant