ThyssenKrupp-La trésorerie et les prévisions déçoivent

le
0

(Actualisé avec cours de Bourse, commentaires) FRANCFORT, 13 février (Reuters) - ThyssenKrupp TKAG.DE a publié vendredi des résultats trimestriels globalement conformes aux attentes mais les investisseurs se montrent déçus à la fois par la génération de trésorerie, négative, et par le fait que le géant industriel allemand n'ait pas relevé ses prévisions. Vers 12h35 GMT, le titre ThyssenKrupp perdait 4,38% à 22,5950 euros, l'une des plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600 .STOXX , alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes .SXNP avançait de 0,27%. Le flux de trésorerie a été négatif de 651 millions d'euros sur la période octobre-décembre, le premier de l'exercice, en raison notamment de l'impact d'une grève au sein de la filiale acier inoxydable italienne. L'endettement de ThyssenKrupp a augmenté de 535 millions d'euros, à 4,2 milliards, en raison d'une hausse des engagements de financement des retraites provoquée par la baisse des taux d'intérêt. ThyssenKrupp, dont les activités vont de la sidérurgie à la logistique en passant par les ascenseurs et la maintenance industrielle, a précisé que son chiffre d'affaires avait augmenté de 11% sur les trois mois à fin décembre, à 10 milliards d'euros, un niveau en ligne avec le consensus. Le bénéfice d'exploitation ajusté est ressorti à 317 millions d'euros sur la période alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne 320 millions. Le bénéfice net s'est établi à 43 millions, contre une perte de 70 millions il y a un an et un consensus de 79 millions. Il a notamment été plombé par l'impact d'une grève sur le site de Terni, dans le centre de l'Italie, que ThyssenKrupp est en train de restructurer en vue d'une cession. Le groupe allemand, qui avait dégagé sur l'exercice précédent son premier bénéfice en trois ans, à précisé qu'il anticipait toujours pour 2014-2015 une hausse à un chiffre de ses ventes, un résultat opérationnel ajusté d'au moins 1,5 milliard d'euros et une amélioration conséquente de son bénéfice net. Seth Rosenfeld, analyste chez Jefferies, a noté que certains intervenants de marché avaient anticipé un relèvement des prévisions. (Georgina Prodhan, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant