ThyssenKrupp fait polémique en Allemagne 

le
0
L'annonce surprise du sidérurgiste, portant sur des restructurations concernant 35.000 salariés, n'a pas été du goût des autorités allemandes. Le président fédéral a annulé une visite de site au Brésil.

La restructuration géante annoncée par ThyssenKrupp a visiblement pris de cours les autorités politiques en Allemagne. Christian Wulff, le président fédéral allemand, a montré sa mauvaise humeur en annulant la visite qu'il devait effectuer dimanche sur le site de la nouvelle aciérie géante du groupe au Brésil.

Cette unité de production, située à côté de Rio de Janeiro, est très importante pour ThyssenKrupp. Elle a coûté plus de 5 milliards d'euros, ce qui en fait l'investissement le plus important de son histoire. De plus, la visite devait être conduite par Heinrich Hiesinger, le président de ThyssenKrupp. Le refus de Christian Wulff constitue un revers pour le groupe allemand.

Il est vrai que les autorités politiques, qui sont historiquement très proches des dirigeants du sidérurgiste, peuvent s'inquiéter devant l'ampleur des restructurations annoncées vendredi matin. ThyssenKrupp va céder ou restructurer près du quart de son chiffre d'affaires, soit plus d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant