Thyssenkrupp-Accord avec les salariés sur la fusion avec Tata

le
0
    DÜSSELDORF,21 décembre (Reuters) - Les salariés et la 
direction de Thyssenkrupp  TKAG.DE  ont conclu un accord 
garantissant l'emploi et le maintien des sites, ouvrant ainsi la 
voie à la fusion du pôle acier européen du groupe allemand avec 
celui de l'indien Tata Steel  TISC.NS . 
    Cet accord, qui doit encore être approuvé par les membres du 
syndicat IG Metall, prévoit qu'il n'y aura pas de licenciements 
secs et de fermetures des principaux sites jusqu'au 30 septembre 
2026, ont déclaré les représentants du personnel et la 
direction. 
    Il répond aux demandes du puissant syndicat allemand, qui 
exigeait des garanties de 10 ans pour l'emploi, les aciéries et 
l'investissement. 
    En septembre, Thyssenkrupp et son concurrent indien avaient 
signé un protocole d'accord en vue d'une fusion de leurs 
opérations en Europe dans une coentreprise à parité, afin de 
créer le numéro deux de la sidérurgie du Vieux Continent 
derrière ArcelorMittal  MT.AS .    
    "Cet accord conclu aujourd'hui représente un pré-requis 
essentiel pour réaliser nos objectifs stratégiques et 
satisfaire, dans le même temps, les intérêts de nos employés", a 
déclaré le président du directoire Heinrich Hiesinger. 
    Selon cet accord, Thyssenkrupp conservera une participation 
dans la coentreprise formée avec Tata pendant au moins six ans. 
Le groupe a ajouté qu'un changement dans la structure de 
l'actionnariat ne pouvait pas être exclu durant cette période, 
notamment si cette entité était introduite en Bourse. 
 
 (Matthias Inverardi et Tom Käckenhoff; Catherine 
Mallebay-Vacqueur pour le service français) 
 )

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant