« Thumper » : quand le jeu vidéo devient transe

le
0
« Thumper combine de l'action rythmique classique avec une vitesse à couper le souffle et une physicallité brutale. Vous êtes un scarabée de l'espace hurlant en direction d'une tête de géant fou venu du futur. »
« Thumper combine de l'action rythmique classique avec une vitesse à couper le souffle et une physicallité brutale. Vous êtes un scarabée de l'espace hurlant en direction d'une tête de géant fou venu du futur. »

Meilleure expérience du PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de Sony, ce jeu de rythme tribal transforme la console en dispositif hypnotique exaltant.

« Thumper combine de l’action rythmique classique avec une vitesse à couper le souffle et une physicalité brutale. Vous êtes un scarabée de l’espace hurlant en direction d’une tête de géant fou venu du futur. » Quelque part dans la bibliothèque de Borgès, cette bibliothèque infinie qui contiendrait absolument toutes les combinaisons possibles de lettres du monde, et donc tous les livres potentiels, il y a un rayon, égaré parmi les quantités algorithmiques d’autres rayons, où une notice porterait cette inscription. Si cette graphie existait, les chances que quelqu’un la lise un jour seraient infinitésimales, car il faudrait une quantité infinie de temps et de moyens pour faire le tour de cette infinité de livres. Pourtant, par un hasard ou une absurdité qui confine au cosmique, il se trouve qu’elle existe, et qu’elle décrit même un jeu vidéo.

Thumper est sorti le 13 octobre, et fait d’ores et déjà figure de révélation surprise sur le casque de réalité virtuelle de Sony, le PlayStation VR, support sur lequel il fait déjà l’unanimité. Mais il existe également sur PC et PlayStation 4 standard, et à l’exception de l’affichage englobant, rien n’y change. La même description absurde et poétique y prévaut : il est une expérience qui fait du joueur « un scarabée de l’espace hurlant en direction d’une tête de géant fou venu du futur ».

Enchaînements stroboscopiques Cette phrase lancinante, celle qui décrit l’expérience sur sa page YouTube, est bien la seule que vous lirez avant ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant