Threadneedle renforce ses capacités sur les actions émergentes

le
0
(NEWSManagers.com) - " Notre équipe de sept personnes dédiée aux actions émergentes, qui gère déjà 10 milliards de dollars, dont 6 milliards sur l'Asie, va bientôt être renforcée de deux analystes et d'un gérant de fonds spécialiste de l'Amérique latine" , a annoncé à Newsmanagers Douglas Cairns, investment specialist, Asia & emerging markets equities chez Threadneedle. Autrement dit, les actions émergentes pèsent environ 10 % de l'encours total du gestionnaire britannique (100 milliards de dollars). Quant aux obligations émergentes, elles représentent environ 2 milliards de dollars.
Selon Douglas Cairns, le processus de sélection de valeurs pour les quatre fonds ouverts de la gamme se focalise sur les titres " susceptibles de générer au moins 15 % de surperformance sur les douze mois à venir" . D'autre part, l'équipe a pour consigne de ne pas investir dans des sociétés dont la capitalisation est inférieure à 300 millions de dollars.
Actuellement, Threadneedle aligne un fonds marchés émergents mondial (Global Emerging Markets Equity Fund) de 205 millions de dollars et 97 lignes, un fonds Asie de 1,5 milliard de dollars et 99 lignes, un fonds Amérique latine de 1,8 milliard de dollars avec 49 lignes et un seul fonds pays, celui dédié à la Chine (China Opportunities), avec 125 millions de dollars pour 75 valeurs. Et Douglas Cairns de préciser : " cela nous suffit actuellement, nous ne voyons pas l'utilité pour l'instant d'ajouter de nouveaux fonds à cette offre, qui est suffisamment complète" .
Sur le plan économique, " tous les indicateurs des pays émergents se trouvent peu ou prou au vert : les bilans des Etats, des entreprises et des particuliers sont sains, et la croissance du PIB est en gros le triple de celle des pays dits développés" , ajoute Douglas Cairns, avant de souligner : " bien sûr, il y a la menace de l'inflation des prix alimentaires, mais elle devrait commencer bientôt à s'estomper. Et nous n'escomptons pas plus de trois relèvements de taux directeurs chinois de 50 points de base chacun sur les 9 à 12 prochains mois" .
Cela posé, " il est clair qu'il subsiste un risque pour les actions émergentes, et il s'agit de l'aversion mondiale pour le risque. D'un autre côté, il est clair que cette classe d'actifs a été trop longtemps négligée par les investisseurs institutionnels, qui sont encore très largement sous-pondérés. Beaucoup commencent à s'en rendre compte et à rééquilibrer prudemment leurs portefeuilles. Dans ces conditions, il nous paraît judicieux de se positionner sur les valeurs émergentes et de profiter des périodes de baisse comme celle que nous connaissons actuellement pour se renforcer" , souligne l'investment specialist de Threadneedle.
Sur un plan sectoriel mondial, le gestionnaire britannique surpondère (par rapport à l'indice MSCI Emerging Markets) les biens de consommation " discrétionnaire" , les industriels, les matériaux et les financières (qui représentent 25,5 % de l'exposition), alors qu'il sous-pondère les télécoms, les services publics, l'énergie et l'informatique. Régionalement, il surpondère nettement l'ensemble Europe/Moyen-Orient/Afrique et un peu moins l'Amérique latine, mais sous-pondère l'Asie même s'il est en train de réduire sa sous-exposition à la Chine. L'Indonésie " aussi bonne que le Brésil" , la Russie et la Turquie bénéficient de surpondérations importantes, alors que Taïwan et la Corée du Sud, plus développés, sont sous-pondérés.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant