Thomson se concentre sur l’amélioration de sa profitabilité et de sa génération de trésorerie dans des conditions de marché restées difficiles au T3 2009

le
0

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Thomson se concentre sur l’amélioration de sa profitabilité et de sa génération de trésorerie dans des conditions de marché restées difficiles au T3 2009

· Chiffre d’affaires du T3 2009 en baisse de 19,4% à taux de change constants pour les activités poursuivies et en baisse de 15,4% sur le nouveau périmètre

o Le chiffre d’affaires net des activités poursuivies du Groupe sur les neuf premiers mois de 2009 a atteint 2 603 millions d’euros, en baisse de 8,3% à taux de change courants et de 10,4% à taux de change constants par rapport aux neuf premiers mois de 2008. Le chiffre d’affaires du nouveau périmètre sur les neuf premiers mois de l’année a reculé de 6,3% à taux de change constants.

o Le chiffre d’affaires net des activités poursuivies du Groupe au T3 2009 a atteint 803 millions d’euros, en recul de 20,2% à taux de change courants et de 19,4% à taux de change constants par rapport au T3 2008. Le chiffre d’affaires du nouveau périmètre a affiché une baisse de 15,4% au T3 2009 à taux de change constants.

o Dans des conditions de marché difficiles, Thomson estime avoir maintenu ou renforcé ses positions de marché sur toutes ses activités à l’exception des produits d’accès en Europe. La baisse du chiffre d’affaires du T3 2009 est due à un faible niveau de commandes de certains clients de la division Connect, à la faiblesse persistante du marché de réplication de DVD et à la fermeture de l’activité téléphonie résidentielle en Amérique du Nord fin 2008. Le chiffre d’affaire des activités de Licences a légèrement progressé à taux de change constants.

o La mise en place de mesures d’efficacité opérationnelle a permis de compenser l’impact de la baisse du chiffre d'affaires et d’améliorer la profitabilité et la génération de trésorerie du Groupe.

· Position de trésorerie de 551 millions d’euros fin septembre 2009, en hausse de 40 millions d’euros par rapport à fin juin 2009

o Le flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies a été positif sur le trimestre, en nette amélioration par rapport au T3 2008.

o Le Groupe a généré un flux de trésorerie d’exploitation positif au T3 2009. La position de trésorerie estimée fin T3 2009 s’élevait à 551 millions d’euros, comparé à 511 Millions d’euros au 30 juin 2009. La dette financière nette estimée au 30 septembre 2009 s’établissait à 2 170 Millions d’euros, comparé à 2 311 millions d’euros au 30 juin 2009.

· Restructuration du bilan

o Thomson continue de travailler à la mise en œuvre de la restructuration annoncée le 24 juillet 2009, qui bénéficie du soutien de la majorité de ses créanciers seniors.

o Depuis le 24 juillet, Thomson a reçu le soutien de créanciers seniors supplémentaires ; dans certains cas, ce soutien est subordonné à la réalisation de conditions et à l'achèvement du processus d'enchères ISDA.

o Le processus ISDA de dénouement des CDS a duré plus longtemps que prévu et devrait s'achever à la fin du mois d'octobre 2009. Thomson sera alors en mesure d'identifier de nouveaux créanciers seniors et de solliciter leur soutien à la restructuration. Par conséquent, Thomson envisage désormais de tenir son Assemblée Générale Extraordinaire au premier trimestre 2010.

· Processus de cessions

o Thomson poursuit les discussions relatives à la cession de Grass Valley et confirme qu’il est prématuré à ce stade d'anticiper le résultat des négociations.

o Après la signature d’un contrat pluriannuel entre PRN et Wal-Mart, le processus de cession de PRN a été relancé.

o La cession de Screenvision US est en phase finale de discussions.

Paris (France), 22 octobre 2009 – Le Conseil d’administration de Thomson (Euronext Paris : 18453, NYSE : TMS) s’est réuni Mercredi 21 octobre 2009 afin d’examiner le chiffre d’affaires du troisième trimestre clos au 30 septembre 2009 et le statut du processus de restructuration du bilan du Groupe.

Déclaration de Frédéric Rose, Président-directeur général

"Bien que les conditions de marché aient été difficiles, nos efforts constants sur la génération de trésorerie et sur la rentabilité ont produit des résultats visibles, sans baisse significative de nos parts de marché. Nous allons maintenant nous concentrer plus particulièrement sur la performance opérationnelle de la division Connect, tout en renforçant nos parts de marché dans les activités de Technicolor. L’extension de notre accord avec Paramount, la croissance soutenue dans les effets spéciaux et l’adhésion de l’industrie à notre solution Technicolor 3D témoignent de notre capacité à développer nos activités avec les fournisseurs de contenu. Enfin, grâce au recentrage de nos activités de recherche, nous avons pu commencer à construire les fondations de nos futurs programmes de licences".

Chiffre d’affaires du troisième trimestre et des neuf premiers mois de l’année 2009

Le chiffre d’affaires est présenté conformément aux normes IFRS et n’inclut donc pas les activités arrêtées ou en cours de cession pour le trimestre. Au T3 2008, le Groupe avait enregistré un chiffre d’affaires de 1 170 millions d’euros, dont 165 millions d’euros provenaient d’activités considérées depuis comme des activités arrêtées ou en cours de cession, principalement les activités Réseaux de Diffusion Professionnelle (PRN, Screenvision) et de Diffusion Professionnelle et de Réseaux (Grass Valley).


1Le nouveau périmètre fait référence à toutes les activités poursuivies exception faite des activités de téléphonie résidentielle, classées dans le segment Autres activités. Malgré la décision du Groupe de se désengager de ces activités, elles continuent, conformément aux normes IFRS, à être comptabilisées en tant qu’activités poursuivies du fait de leur contribution relativement limitée au chiffre d’affaires.

Principaux éléments du troisième trimestre 2009

· Le chiffre d’affaires du nouveau périmètre, qui inclut l’ensemble des activités poursuivies à l’exception des activités de téléphonie résidentielle dont le Groupe se désengage actuellement, a baissé de 15,4% à taux de change constants au T3 2009 par rapport au T3 2008. Le chiffre d’affaires des activités poursuivies du Groupe au T3 2009 a baissé de 20,2% par rapport au T3 2008 à taux de change courants, et de 19,4% à taux de change constants.

· Au T3 2009, le chiffre d’affaires a été impacté par des conditions de marché difficiles. Toutefois, le Groupe estime avoir maintenu, voire renforcé ses positions de marché sur toutes ses activités, à l’exception des produits d’accès en Europe. Les activités de Technicolor ont souffert de la baisse des volumes de réplication de DVD et d’un chiffre d’affaires moins élevé dans les services de gestion de contenu et les services aux diffuseurs de contenu, partiellement compensé par une croissance soutenue dans les effets spéciaux. La baisse du chiffre d’affaires de Connect est due à un faible niveau de commandes de certains clients en Amérique du Nord, et au recul des parts de marchés auprès de deux clients européens. Les activités de Licences ont affiché une légère croissance du chiffre d’affaires par rapport au T3 2008.

· Le flux de trésorerie opérationnelle[2] des activités poursuivies a été positif sur le trimestre, et en nette amélioration par rapport au T3 2008 grâce aux efforts d’optimisation des coûts, au contrôle renforcé des dépenses d’investissement et à la baisse des charges de restructuration impactant la trésorerie.

· Le Groupe a généré un flux de trésorerie d’exploitation positif sur le T3 2009, bénéficiant notamment d’une amélioration du besoin en fonds de roulement et d’une baisse sensible du niveau de trésorerie consommée par les activités arrêtées ou en cours de cession.

· La position de trésorerie estimée du Groupe à la fin du T3 2009 s’élevait à 551 millions d’euros, comparé à 511 millions d’euros à fin juin 2009. La dette financière brute estimée s’établissait à 2 721 millions d’euros à la fin du T3 2009, soit une baisse de 101 millions d’euros par rapport à fin juin 2009.

Mise à jour sur la restructuration du bilan

· Thomson continue de travailler à la mise en œuvre de la restructuration annoncée le 24 juillet 2009, qui bénéficie du soutien de la majorité de ses créanciers seniors. La plupart des créanciers seniors n'ayant pas signé l'accord de restructuration avaient conclu des CDS pour couvrir leur position et le processus ISDA de dénouement de leurs CDS est toujours en cours.

· Depuis le 24 juillet, Thomson a reçu le soutien de créanciers seniors supplémentaires; dans certains cas, ce soutien est subordonné à la réalisation de conditions et à l'achèvement du processus d'enchères ISDA.

· Mis en oeuvre dans le cadre d'un nouveau protocole ISDA, le processus d'enchères a duré plus longtemps que prévu et devrait s'achever à la fin du mois d'octobre 2009. Thomson sera alors en mesure d'identifier de nouveaux créanciers seniors et de solliciter leur soutien à la restructuration. Par conséquent, Thomson envisage désormais de tenir son Assemblée Générale Extraordinaire au premier trimestre 2010.

Mise à jour sur le processus de cessions

· Au cours des deux derniers mois, Thomson a poursuivi les négociations avec les candidats à la reprise des activités de Grass Valley. Il est prématuré d'anticiper le résultat de ces négociations.

· PRN et Wal-Mart ont signé un accord pluriannuel afin poursuivre l’exploitation du Walmart Smart Network jusqu'en 2013. En tant qu’opérateur du réseau, PRN continuera à fournir sa plate-forme technologique ainsi qu’un éventail de services incluant les déploiements, la gestion et la distribution de contenu, et le support. Le processus de cession de PRN a été relancé.

· Le processus de cession de Screenvision US progresse conformément aux attentes et les dernières négociations sont en cours avec un candidat sélectionné.

Revue par Division

Technicolor

Le chiffre d’affaires du trimestre est présenté conformément aux normes IFRS et n’inclut donc pas les activités arrêtées ou en cours de cession. Au T3 2008, Technicolor avait enregistré un chiffre d’affaires de 522 millions d’euros, dont 48 millions d’euros provenaient d’activités considérées depuis comme des activités arrêtées ou en cours de cession, principalement l’activité Réseaux de Diffusion Professionnelle (PRN, Screenvision).



Malgré le recul de 23% des volumes de réplication de DVD et un environnement économique qui a continué de peser sur le financement de la production cinématographique et sur les sorties de films, Technicolor a limité la baisse de son chiffre d’affaires à 11,5% au T3 2009 par rapport au T3 2008 à taux de change constants grâce à l’amélioration du mix dans la réplication de DVD, à un mix clients-produits favorable dans les Services de Film et à la croissance soutenue des activités d’effets spéciaux.

Technicolor est parvenu à compenser l'impact de la baisse du chiffre d’affaires sur la rentabilité et sur le flux de trésorerie sur le trimestre grâce à une amélioration du mix de ses activités, à des actions de réduction de coûts, aux gains d’efficacité opérationnelle liés à des mesures de restructuration et à un contrôle renforcé de ses dépenses d’investissement.

· Services de Contenu (production numérique, post-production et gestion du contenu numérique)
Au cours du T3 2009, les services de production numérique (effets spéciaux, animation et jeux) ont bénéficié d'un niveau accru d'activité dans les effets spéciaux pour les films. L'activité dans les effets spéciaux pour la publicité est restée faible au cours de la période, mais commence à présenter des signes d'amélioration sur tous nos marchés.

Le marché de la post-production a continué de souffrir d’un environnement économique qui pèse sur le financement de la production cinématographique. Le Groupe a poursuivi les mesures d’ajustement de ses activités dans ce domaine pour mieux s’adapter aux conditions de marché actuelles et améliorer sa rentabilité.

Les Services de gestion de contenu ont souffert de conditions de marché difficiles sur toutes nos zones d’activité.

· Media Physiques (Services de Film et Services de DVD)



Le métrage de bobines de films a diminué d'environ 15% au T3 2009 par rapport au T3 2008. Ce recul des volumes s’explique principalement par le fait que l’activité du T3 2008 avait bénéficié de l’effet positif de la superproduction "The Dark Knight" qui ne s’est pas reproduit en 2009. Toutefois, cette baisse des volumes a été partiellement compensée au niveau du chiffre d’affaires par un mix clients et produits favorable.

La tendance observée pour la réplication de DVD sur la première partie de l’année a continué au T3 2009, avec des volumes en baisse de 23% par rapport à l’année précédente en raison d’une performance inférieure aux attentes des nouvelles sorties de DVD des grands studios et des volumes de leurs catalogues, ainsi que d’une baisse marquée des volumes de kiosque et de jeux.

Les activités de Médias Physiques ont compensé l'impact de la baisse du chiffre d’affaires sur la rentabilité et le flux de trésorerie grâce à la poursuite des actions de réduction de coûts et d’amélioration de l’efficacité opérationnelle, et à un contrôle renforcé des investissements.

· Services aux Diffuseurs de Contenu

Dans un environnement commercial difficile pour les diffuseurs de contenu au T3 2009, la part de marché du Groupe est restée stable sur le trimestre. L’activité de Services aux Diffuseurs de Contenu a continué à se concentrer sur l’amélioration de sa performance opérationnelle.

Connect

Suite à la décision annoncée en janvier 2009 de céder les activités de Grass Valley, les produits d’accès ont été regroupés au sein d’un nouveau segment opérationnel nommé Connect, qui inclut les décodeurs, les modems, les passerelles d’accès ainsi que les activités de Solutions Logicielles pour Réseaux. Les activités résiduelles de téléphonie résidentielle sont désormais incluses dans les « Autres » activités.

Le chiffre d’affaires du trimestre est présenté conformément aux normes IFRS et n’inclut donc pas les activités arrêtées ou en cours de cession. Au T3 2008, Thomson Grass Valley avait enregistré un chiffre d’affaires de 541 millions d’euros, dont 180 millions d’euros provenaient de Grass Valley, désormais classifié en activité en cours de cession, et des activités résiduelles de téléphonie résidentielle en Europe et en Asie.





Le recul du chiffre d’affaires de Connect au T3 2009 a principalement résulté de :

· La faiblesse du marché nord-américain, avec une baisse des commandes de décodeurs satellite en raison de niveaux plus élevés de retours et de reconditionnements de produits précédemment déployés. Ce phénomène résulte d’une hausse du taux d’attrition des abonnés finaux;

· L’introduction par un client clé européen d’un second fournisseur sur un produit qui était jusqu’à présent fourni exclusivement par Thomson ;

· La perte de parts de marché auprès d’un important client européen liée à l’arrêt progressif des déploiements d’un produit existant. Le Groupe fait actuellement face à des difficultés liées aux processus opérationnels et de développement produits dans son activité Connect. La division remédie actuellement à cette situation en mettant en place un programme lui permettant de renforcer ses processus liés à la gestion de son portefeuille et de ses développements produits. Cette initiative devrait produire des résultats significatifs au cours des neuf à douze prochains mois ;

· La situation financière du Groupe a affecté sa capacité à remporter de nouveaux contrats majeurs dans le domaine des produits d’accès en 2009, exception faite de l’Amérique Latine où la dynamique est restée solide au T3 2009 ;

· Des conditions difficiles dans les activités de Plateformes de Service Logiciel (SSP) liées aux incertitudes sur la dynamique du marché, en particulier par rapport à la transmission de vidéo sur IP (IPTV). Connect a été en mesure de compenser l’impact de la baisse de son chiffre d’affaires sur sa rentabilité opérationnelle et sa génération de trésorerie au cours du T3 2009 grâce aux actions d’optimisation des coûts et à l’amélioration du besoin en fonds de roulement.

Technologie



Le chiffre d’affaires de Technologie a été impacté par la vente de l’activité Solutions logicielles et technologiques (STS) à Civolution en Juillet 2009.

Le chiffre d’affaires des Licences a légèrement progressé à taux de change constants au T3 2009 par rapport au T3 2008, avec une contribution stable des programmes clés, y compris MPEG-LA.

Fonctions centrales et autres

Le chiffre d’affaires des Fonctions Centrales du Groupe et des Autres activités a atteint 17 millions d’euros au T3 2009 à taux de change constants par rapport à 65 millions d’euros au T3 2008. Cette évolution reflète la baisse du chiffre d’affaires de la téléphonie résidentielle, qui s’explique par la fermeture des activités en Amérique du Nord au quatrième trimestre 2008.

Frédéric Rose, Président-directeur général, et Stéphane Rougeot, Directeur Financier, tiendront une conférence téléphonique à destination des investisseurs et des analystes le 22 octobre 2009 à 15h00 (heure de Paris, GMT+1).

***** Avertissement important

Thomson est une société anonyme cotée sur Euronext Paris et au NYSE. Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (« forward-looking statements ») au sens des dispositions du « safe harbor » du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995, y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Les déclarations prospectives se reconnaissent à l’emploi de termes ou d’expressions indiquant, notamment, une anticipation, une présomption, une conviction, une continuation, une estimation, une attente, une prévision, une intention, une possibilité d’augmentation ou de fluctuation ainsi que toutes expressions similaires ou encore à l’emploi de verbes à la forme future ou conditionnelle. De telles déclarations sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles du management et devraient être considérées avec prudence. En effet, ces déclarations prospectives sont par nature soumises à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs, dont la plupart sont hors du contrôle de Thomson, et qui sont susceptibles d'entraîner des différences significatives entre les résultats réels et les résultats futurs évoqués explicitement ou implicitement par ces déclarations prospectives. Les facteurs importants à l’origine de ces risques et incertitudes comprennent notamment les risques liés à la restructuration du bilan en cours, l’évolution du marché et de l’économie, les risques liés à l’activité commerciale de Thomson notamment l’opération du Groupe sur des marchés concentrés, l’évolution de la demande des consommateurs, l’évolution de l’industrie « Media & Entertainment », les évolutions technologiques, la concurrence, les risques liés à l’évolution du chiffre d’affaires des licences, les risques liés à la dépendance à l’égard de fournisseurs ou de partenaires, les risques liés à la protection de et à l’accès à la Propriété Intellectuelle, les risques liés à l’environnement économique et social, les risques environnementaux, l'évolution de la conjoncture économique mondiale, les risques liés aux litiges et les risques liés aux procédures anticoncurrentielles. Pour obtenir davantage d'informations sur ces risques et incertitudes, veuillez consulter le Form 20-F et les autres documents déposés par Thomson auprès de la Securities and Exchange Commission, et le Rapport Annuel et les autres documents déposés par Thomson auprès de l’Autorité des marchés financiers. Thomson ne prend aucun engagement de mettre à jour les déclarations prospectives pour prendre en compte de nouvelles informations, des événements futurs, des développements, des évolutions d’hypothèses ou autrement sous réserve de la réglementation applicable.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant