Thomson Reuters pourrait céder en morceaux sa division IP&S-sces

le
0
    NEW YORK/LONDRES, 4 mars (Reuters) - Thomson Reuters 
 TRI.TO  n'exclut pas de vendre ses activités de propriété 
intellectuelle et de sciences en deux ou trois opérations 
distinctes afin de faciliter cette cession dont le montant 
pourrait dépasser trois milliards de dollars (2,7 milliards 
d'euros), a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier. 
    Le groupe d'information et de données a annoncé en novembre 
qu'il étudiait différentes options pour cette division, qui a 
réalisé en 2015 un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars 
et un bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciation et 
amortissement ajusté de 313 millions.  
    Si une vente en une seule fois de ces activités reste son 
option privilégiée, Thomson Reuters est en train d'évaluer la 
possibilité d'une scission en trois (recherche scientifique et 
scolaire, sciences de la vie, propriété intellectuelle), ont dit 
plusieurs sources proches du dossier.  
    Le groupe pourrait aussi vendre séparément les activités de 
sciences d'une part et celles de propriété intellectuelle 
d'autre part.  
    Thomson Reuters lancera d'ici la fin du mois le processus 
d'enchères et attendra d'avoir reçu des offres avant de prendre 
une décision, ont ajouté les sources, qui ont requis l'anonymat. 
    Andrew Green, un porte-parole de Reuters, s'est refusé à 
tout commentaire.  
    La division IP & Science emploie environ 3.200 personnes.  
    Des analystes et des sources du secteur estiment que les 
activités concernées pourraient être valorisées plus de trois 
milliards de dollars et qu'une partie d'entre elles pourraient 
intéresser des sociétés de capital-investissement ainsi que des 
acteurs spécialisés comme Springer Nature. Une porte-parole de 
ce dernier s'est refusée à tout commentaire.  
    En février, le directeur général de Thomson Reuters, Jim 
Smith, a déclaré que le produit de la cession d'IP & Science 
pourrait être consacré à financer des rachats d'actions, 
ajoutant n'avoir aucun projet d'acquisition majeure pour 2016.  
    La division IP & Science a représenté en 2015 environ 8% du 
chiffre d'affaires total du groupe (12,2 milliards de dollars).  
    Thomson Reuters est la maison mère de Reuters News.  
     
 
 (Liana B. Baker et Pamela Barbaglia; Marc Angrand pour le 
service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant