Thomasson, pur produit savoyard

le
0
Thomasson, pur produit savoyard
Thomasson, pur produit savoyard

Du côté d'Evian TG, Adrien Thomasson a remplacé Kevin Bérigaud, parti à Montpellier, en tant que porte étendard de la région savoyarde. Né à Bourg-Saint-Maurice, passé par Annecy avant d'arriver à l'ETG, le milieu polyvalent s'est imposé dans l'effectif de Pascal Dupraz. Au point de devenir, pour sa première saison pleine dans l'élite, un titulaire en puissance.

Samedi 10 janvier 2015, Evian accueille Rennes. Inoffensifs lors du premier acte, les Eviannais s'en remettent au talent de leur petit nouveau pour débloquer la situation. Après un relais avec Wass, Thomasson, lancé, contrôle du gauche et enchaîne par un pétard du droit qui finit dans la cage de Costil, heurtant au passage la transversale du portier rennais. Si N'tep égalise trois minutes plus tard, c'est bien le premier but dans l'élite du jeune milieu qui a marqué les esprits du côté du Parc des Sports. Pour sa quatrième titularisation de la saison, le savoyard pur souche confirme la confiance placée en lui par Pascal Dupraz. Milieu offensif gauche de formation, il évolue désormais plus bas au milieu, dans le coeur du jeu, où son caractère et sa technique plaisent à son entraîneur. "Il est Savoyard et a des “cojones” comme disent les Espagnols. Je crois en lui. Il a beaucoup d'activité et a progressé dans la ressortie du ballon", juge-t-il, en décembre dernier, dans le Dauphiné. Avec un but et deux passes décisives en six apparitions, dont cinq dans la peau d'un titulaire, Thomasson commence à se faire un nom au-delà de sa région.

Dupraz et les débuts en CFA 2
Un nom qui a d'abord résonné du côté d'Annecy où le jeune Thomasson fait ses premières gammes. Alors qu'il joue en U17, il décide de faire le grand saut et passe les tests pour rejoindre Evian. Pourtant, son entrée dans le club n'est pas gagnée d'avance. C'est Ronan Salaün, son entraîneur en CFA 2, qui raconte. "Quand il était en U17 (à Annecy, ndlr), il est venu faire un essai. Je l'ai trouvé hyper intéressant. J'ai donné mon accord pour qu'il vienne. L'entraîneur de la formation, lui, n'était pas très chaud. J'ai insisté et avec l'aval de Pascal Dupraz on l'a fait venir." Dupraz, déjà lui. Le technicien de l'ETG n'a pas mis longtemps à déceler le potentiel du jeune droitier. Malgré la réticence de l'entraîneur de la formation, Thomasson intègre le club et après quelques matchs en U19, il rejoint très vite le groupe de CFA 2. Beny Le Brownies, ancien pensionnaire du groupe de cinquième division et aujourd'hui reconverti rappeur, se souvient du...



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant