Thomas Thévenoud "doit prendre conscience de ce qu'il a fait"

le
1

PARIS (Reuters) - Le député ex-PS Thomas Thévenoud, qui s'estime victime d'un "acharnement" du fisc qui le poursuit pour fraude fiscale, doit "prendre conscience de ce qu'il a fait", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement.

Pour Stéphane Le Foll, la mauvaise image renvoyée par l'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a rejailli sur toute la classe politique.

"Je lui dis qu'il faut qu'il prenne conscience de ce qu'il a fait lui-même et de l'image que ça renvoie", a-t-il déclaré lors du compte rendu du conseil des ministres. "Ce qu'il a fait porte préjudice pas seulement à Thomas Thévenoud mais à tout le monde (...) On a des raisons d'être à la fois ferme et un peu en colère sur son attitude".

Lundi dans Libération, Thomas Thévenoud se dit victime "d'acharnement" de la part de l'administration fiscale. "Tout ça est disproportionné, surtout quand on voit les sommes en jeu", dit-il.

Le député, qui a quitté le gouvernement le 4 septembre dernier, neuf jours après sa nomination, fait l'objet d'une plainte pour fraude fiscale, déposée le 19 mai par la Commission des infractions fiscales. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour fraude fiscale le visant.

"Je ne sais pas s'il s'est rendu compte de l'image, quand on est député et qu'on ne paie pas ses impôts", a insisté Stéphane Le Foll. Il ne saurait selon lui y avoir une "chasse spécifique" lancée contre l'élu puisqu'il y a "mille plaintes qui sont déposées par an par Bercy contre les gens et que c'est automatique."

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mardi 16 juin 2015 à 15:00

    Mais non il n'a pas compris, pas plus qu'Agnes Saal. C'est comme si l'on demandait sous l'ancien régime à des princes du sang d'être au niveau des vilains.