Thomas Pesquet, un pilote de ligne bientôt dans l'espace

le
0
Peu d?objets personnels peuvent être emportés à bord, l?équivalent d?une boîte à chaussures ou 1,5 kg, explique l'astronaute françaisThomas Pesquet.
Peu d?objets personnels peuvent être emportés à bord, l?équivalent d?une boîte à chaussures ou 1,5 kg, explique l'astronaute françaisThomas Pesquet.

Il sera le dixième Français à voyager dans l'espace... Thomas Pesquet décollera dans la nuit du 16 novembre du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. À 38 ans, il fera partie des expéditions 50 et 51, selon la chronologie russe, et embarquera au titre de l'Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de la coopération constituée autour de la station spatiale internationale (ISS). Il voyagera à bord du vaisseau Soyouz MS-03 en tant qu'ingénieur de bord, aux côtés du commandant du Soyouz Oleg Novitsky et de l'astronaute de la Nasa Peggy Whitson, dont c'est la troisième mission. Pas moins de 300 expérimentations vont être menées à bord pendant ces 6 mois, dont 18 conçues avec le Cnes, l'agence spatiale française.

Une nouvelle génération d'astronautes

Thomas Pesquet n'est pas, comme beaucoup d'astronautes, un ancien pilote militaire. C'était le cas des Français Jean-Loup Chrétien, Patrick Baudry, Jean-François Clervoy, Michel Tognini, Jean-Pierre Haigneré, Philippe Perrin, Léopold Eyharts. Thomas, passé par la prestigieuse école d'ingénieurs Sup Aero, pépinière de talents que l'on retrouve ensuite chez Airbus, Dassault Aviation ou Safran, se consacre d'abord à une carrière dans la recherche chez Thales, puis au Centre national d'études spatiales. Pendant ses loisirs, outre le judo, la voile, le kitesurf, la montagne, etc., il pilote des avions légers. Sa passion de l'aéronautique l'amène à passer les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant