Thomas Mair dit s'appeler "Mort aux traitres, liberté pour la GB"

le
1
    LONDRES, 18 juin (Reuters) - Prié de décliner son identité 
devant une juridiction londonienne, Thomas Mair, inculpé pour 
l'assassinat jeudi de la député travailliste Jo Cox, a dit 
s'appeler "Mon nom est mort aux traitres, liberté pour la 
Grande-Bretagne". 
    Thomais Mair a été présenté samedi devant une juridiction de 
Westminster, à Londres, au surlendemain de la mort de la 
parlementaire dans sa circonscription de Birstall. 
   
 
 (Michael Holden,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 6 mois

    La presse peut raconter ce qu'elle veut, personne ne la croit plus. Comme c'est un coup monté par les services secrets il n'y aura pas de limites au mensonge.