Thomas Guénolé : "Valls est un faux dur et un faux courageux"

le
2
Le plan d'économies de Manuel Valls est mal accueilli par une partie de la majorité.
Le plan d'économies de Manuel Valls est mal accueilli par une partie de la majorité.

Ce vendredi, nombreux sont les médias à évoquer une "fronde anti-Valls" au sein de la majorité. Une centaine de députés socialistes ont envoyé jeudi un courrier musclé au Premier ministre pour tenter d'infléchir l'ampleur des 50 milliards d'économies annoncés et d'obtenir des gestes pour les plus modestes. D'aucuns évoquent déjà un plan impossible à faire voter par les députés de la majorité et sa fameuse aile gauche qui tape contre l'"austérité" imposée par Bruxelles. Pour autant, la situation est-elle sans issue ? Ou s'agit-il d'une simple anicroche comme il en arrive régulièrement entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif ? Réponse avec Thomas Guénolé, politologue et maître de conférences à Sciences Po.Le Point.fr : Le risque de dissolution de l'Assemblée est-il sérieux ? Thomas Guénolé : Dans le rapport de force entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif, la dissolution est une ultima ratio legis. Cette inscription était gravée sur les boulets de Louis XIV. Il s'agit de l'ultime recours. La menace de dissolution fait peser un risque significatif sur les députés qui peuvent perdre leur boulot. C'est l'arme la plus efficace pour les maintenir dans le rang. Avec le mécontentement actuel à l'égard du gouvernement, un bon nombre de députés perdraient leur siège. La plupart du temps, cela ne va pas au-delà du stade de la menace officieuse. Hollande peut-il aller au bout ? Oui, s'il n'a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5062559 le samedi 19 avr 2014 à 15:16

    Qui peuvent perdre leur boulot ? non leur rente à ne quasiment rien faire ou à faire des lois liberticides et racketteuses.

  • bordo le vendredi 18 avr 2014 à 14:38

    Ultima ratio regum ! Ultima ratio legis ne veut rien dire.