Thomas Guénolé : le FN a gagné de nouveaux électeurs

le
0
Nicolas Sarkozy au siège de l'UMP après le premier tour des élections départementales.
Nicolas Sarkozy au siège de l'UMP après le premier tour des élections départementales.

Le Point.fr : Quels enseignements retenez-vous de ce premier tour des élections départementales ? Thomas Guénolé : La leçon qui ne sera pas relevée par la plupart des commentateurs et des analystes, c'est que l'abstention aura été de 5 sur 10 en moyenne, mais de 7 sur 10 chez les jeunes et les plus pauvres. Illustration : en Seine-Saint-Denis, département plus jeune et plus pauvre que la moyenne, la participation chute à 25-30 % au lieu de 50 % en moyenne nationale. C'est très grave. Les jeunes et les plus pauvres sont en décrochage civique. Politiquement, c'est un signe de décomposition de la Cité. Le FN est-il le grand perdant de ce premier tour ? Il y a dix jours, les sondages annonçaient une participation à 40 % et un FN à 33 %. À l'issue du premier tour, la participation est à 50 % et le FN à 24,5 %, selon les premières estimations. Logiquement, on peut en déduire que la meilleure mobilisation que prévu s'est faite au détriment du FN. Cependant, le score du FN est anormalement élevé si on l'explique uniquement par une meilleure mobilisation de ses électeurs. L'abstention moyenne étant de 50 %, celle des électorats des différents partis peut s'écarter de cette moyenne, mais seulement jusqu'à une certaine limite. Donc, la seule conclusion logique est que, contrairement à ses concurrents, le FN a gagné de nouveaux électeurs en plus de mieux mobiliser son réservoir. À partir de ce raisonnement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant