Thiriez est contre l'idée de décaler le tournoi en hiver

le
0
En marge d'une réunion du syndicat des ligues de football européennes professionnelles, son président Frédéric Thiriez a indiqué que si la Coupe du Monde 2022 devait se disputer en hiver, cela

Le coup de pression des championnats européens à l'attention de la FIFA. Réuni à Stockholm ce vendredi, le syndicat des ligues de football européennes professionnelles (EPFL) s'est exprimé quant à l'éventualité de décaler la Coupe du Monde 2022 en hiver, afin d'éviter les fortes chaleurs estivales au Qatar. Par la voix de son président Frédéric Thiriez, l'EPFL estime que cela « nuirait aux compétitions nationales et à l'économie des ligues ». Selon l'actuel président de la Ligue de Football Professionnel, le Mondial « devrait se jouer comme prévu au départ pendant l'été ».

Sur ce point précis, l'EPFL est en désaccord avec Sepp Blatter, président de la FIFA. Ce dernier a souligné l'impossibilité pour le Qatar d'accueillir cette Coupe du Monde en été, que ce soit pour la santé des joueurs ou celle des spectateurs qui feront le déplacement jusque dans l'Emirat. A noter que l'EPFL représente les intérêts de 31 ligues sur le continent européen, soit environ 1000 clubs. Alors que les résultats de l'enquête sur les conditions d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 devraient être prochainement rendus publics, ce positionnement de l'EPFL jette un nouveau froid sur l'organisation qatarie. Qui va devoir passer outre bien des obstacles pour aller au bout de son rêve.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant