Thilo Kehrer, futur ministre de la défense

le
0
Thilo Kehrer, futur ministre de la défense
Thilo Kehrer, futur ministre de la défense

Buteur décisif lors de son premier derby de la Ruhr avec Schalke 04, Thilo Kehrer, défenseur polyvalent de seulement 20 ans a déjà tout d'une star. Il continue néanmoins à bosser tranquillement, la tête sur les épaules. Conscient de ce qu'il lui reste à accomplir pour faire partie de la classe des plus grands.

" Je n'ai pas besoin de cacher mon visage sous un masque." A seulement 20 ans, Thilo Kehrer n'a pas peur de dire ce qu'il pense, même lorsqu'il s'agit de tailler avec humour un certain Pierre-Emerick Aubameyang. Il faut dire que ce samedi, en marquant un but décisif lors de son premier Revierderby, le jeune défenseur de Schalke (passé par l'académie du club) a gagné le droit de se la raconter un peu. " Lorsque j'ai tiré, j'ai tout de suite senti que ça rentrerait. Ensuite, je me rappelle être allé voir les supporters de la Nordkurve. C'était l'extase, le genre de moment qui te file la chair de poule ", a-t-il déclaré en zone mixte après le match. Pour son premier but en Bundesliga, Thilo Kehrer n'aurait sans doute pas pu rêver meilleur scénario. Et alors que l'Allemagne semble révéler dix jeunes bourrés de talent à la minute, l'international espoir a rejoint, en l'espace d'une minute, le rang de ce qui n'ont pas d'autre choix que de devenir des stars.

Droite, gauche et centre

Comme pour la plupart des autres espoirs allemands, la réussite actuelle de Thilo Kehrer n'a rien d'un hasard. Sûr de ses capacités, le défenseur a toujours envisagé une carrière en pro. Et lorsque'en 2012, l'occasion s'est présentée de rejoindre le meilleur centre de formation d'Allemagne, la Knappenschmiede de Schalke 04, il n'a pas hésité une seconde. " Tout comme Schalke, Stuttgart a de très bonnes équipes de jeunes. Mais la perspective de passer des U19 aux pros était plus grande pour moi ici. Ça faisait 3-4 ans que j'étais au VfB, et parfois, les gens ont une image de toi qui ne bouge plus. Et c'est pas facile de la changer. Du coup, j'ai décidé de venir ici, et je pense que j'ai fait le bon choix. J'ai eu l'occasion de plus montrer, avec un nouvel entraîneur, une nouvelle équipe, un nouveau club ", racontait-il à So Foot quelques semaines avant le derby, l'air détendu.

Schalke et Dortmund se quittent bons ennemis

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant