Thievy Bifouma, le talent à fleur de peau

le
0
Thievy Bifouma, le talent à fleur de peau
Thievy Bifouma, le talent à fleur de peau

Prêté par l'Espanyol Barcelone à Reims, Thievy Bifouma a ouvert son compteur but à Caen. Si le talent du Franco-Congolais est indéniable, sa personnalité atypique a jusqu'à présent été son principal frein. Son ancien sélectionneur Claude Leroy fait les présentations.

" Je n'ai pas envie de parler de lui, désolé. " Quand on l'interroge sur Thievy Bifouma, cet ancien encadrant du centre de formation de Strasbourg ferme la porte au dialogue. " Non, il ne m'a pas laissé un grand souvenir, et je ne vous dirais pas pourquoi, c'est comme ça. " Il faut dire qu'entre la nouvelle recrue rémoise au style capillaire improbable et le Racing, l'histoire s'est mal terminée. Engagé par une convention de formation de trois ans, régulièrement appelé en CFA, le natif de Saint-Denis refuse une offre de contrat stagiaire pro du club alsacien à l'été 2010. Avec son agent, il est parti passer une journée de détection à l'Espanyol Barcelone qui ne le laisse pas repartir.

Photo : l'étrange coupe de Bifouma
D'où le lapin pour les Strasbourgeois, qui, dans l'histoire, s'assoient sur une indemnité de formation estimée à 270 000 euros, car le gamin signe une licence amateur en Catalogne. Six ans plus tard, Bifouma est devenu international congolais et joueur professionnel, le Racing continue, lui, de vivre en National, où il est tombé en cette funeste année 2010. Mais ce serait exagéré de dire que l'attaquant a réussi en Espagne, malgré une saison 2011-2012 qui le voit gagner en temps de jeu avec l'équipe première de l'Espanyol. Prêté à de multiples reprises, il a désormais rejoint Reims, qui est son cinquième club différent en moins de quatre ans. Autant dire qu'en Champagne, il abat l'une de ses dernières cartes pour montrer qu'il peut devenir un cador, à la mesure de ses performances en sélection congolaise.

Ministre et tutoiement


" S'il a jusqu'à présent mieux marché en sélection qu'en club, c'est parce que c'est le seul endroit où il a été titulaire. Il marche à la confiance, il doit être en confiance pour donner sa pleine mesure ", estime Claude Leroy, ancien sélectionneur du Congo et à l'origine de l'intégration de Bifouma en sélection. « Quand j'ai su qu'il avait la double nationalité, je me suis battu pour le convaincre d'opter pour le Congo. Ses qualités sont immenses. »[SPAN…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant