Thierry Solère visé par une plainte pour fraude fiscale

le
0
D'après le site Internet Mediapart, une plainte pour fraude fiscale a récemment été déposée par l'administration fiscale auprès du parquet de Nanterre et serait en ce moment à l'étude.
D'après le site Internet Mediapart, une plainte pour fraude fiscale a récemment été déposée par l'administration fiscale auprès du parquet de Nanterre et serait en ce moment à l'étude.

Alors que la primaire de la droite doit officiellement commencer dans quelques jours, le 21 septembre, voilà que l'homme chargé d'organiser le scrutin serait visé par une plainte pour fraude fiscale. C'est ce que révèle Mediapart ce vendredi 2 septembre. D'après le site Internet, une plainte pour fraude fiscale a récemment été déposée par l'administration fiscale auprès du parquet de Nanterre et serait en ce moment à l'étude. Sans donner plus de précisions, Mediapart affirme que la plainte de Bercy viserait des faits remontant à plusieurs années.

Double casquette

Le député LR des Hauts de Seine a travaillé jusqu'en 2012 comme lobbyiste d'Aliapur, une société de collecte et de recyclage de pneus. Puis après un passage au cabinet d'audit Deloitte, il a rejoint en octobre 2014 l'entreprise de traitement de déchets industriels, Chimirec cumulant désormais son mandat parlementaire avec un poste de "conseiller pour la stratégie France et international" rémunéré à hauteur de 12 000 euros par mois, rapporte Mediapart sans établir clairement de lien entre ces informations et la plainte déposée par Bercy.

Thierry Solère, qui n'a pas souhaité rencontrer les journalistes de Mediapart au cours de leur enquête, a répondu dans la journée par un communiqué. Le parlementaire, par ailleurs proche de Bruno Le Maire qu'il soutient pour la primaire, se dit "stupéfait" et affirme n'avoir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant