Thierry Lepaon : «Si je n'arrive pas à rassembler, j'en tirerai les conséquences»

le
7
Thierry Lepaon : «Si je n'arrive pas à rassembler, j'en tirerai les conséquences»
Thierry Lepaon : «Si je n'arrive pas à rassembler, j'en tirerai les conséquences»

Depuis les révélations sur son train de vie, la CGT traverse une crise sans précédent. Des voix s'élèvent pour réclamer la démission du secrétaire général, et le parlement de la centrale (le CCN) pourrait le récuser le 13 janvier... Et pourtant, au dernier étage du siège de Montreuil (Seine-Saint-Denis), dans son bureau, Thierry Lepaon croit toujours en ses chances, et répond pied à pied aux accusations. Seul signe extérieur de tension : ses cigarettes qu'il fume à nouveau à la chaîne depuis quelques semaines.

La CGT traverse l'une des plus graves crises de son histoire. Vous êtes directement mis en cause. Allez-vous démissionner

THIERRY LEPAON. ?Non, la question ne se pose pas en ces termes. Quand il y a une campagne comme celle que je subis, il est nécessaire de donner en interne tous les éléments d'information, d'analyse et de compréhension. C'est ce que j'ai fait. Personnellement, j'ai trois mots clés : l'honnêteté, la loyauté et la transparence.

Pourtant, vous avez annoncé que vous pourriez -- ou pas -- donner votre démission le 6 janvier, une semaine avant la réunion du parlement de la CGT qui doit statuer sur votre avenir...

C'est normal, quand on subit une avalanche médiatique, quand votre honnêteté est remise en cause, de se demander si on est le mieux à même d'animer une équipe. Et si je me réserve jusqu'au 6 janvier, ce n'est pas pour gagner du temps, mais pour respecter les procédures internes. Mon but est de rassembler la CGT. Si je n'y arrive pas, j'en tirerai les conséquences... Mais aujourd'hui, ce qui m'intéresse c'est de savoir pourquoi certaines organisations souhaitent ma démission.

Justement, les travaux de rénovation de votre appartement : vous les avez réclamés et vous avez validé la facture ?

J'ai découvert la facture des travaux de mon logement de fonction dans la presse. Si j'avais eu connaissance des montants -- ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le vendredi 19 déc 2014 à 09:03

    La soupe est trop bonne....

  • bsr16 le vendredi 19 déc 2014 à 07:37

    entierement d'accord soulamer ....sutout qu' ils ne rassemblent personnes , il suffit de voir les sondages

  • soulamer le vendredi 19 déc 2014 à 07:26

    ils nous font ch ier avec ce mot de "rassemblement" Hollande Sarko il ne parle que de ça

  • bordo le vendredi 19 déc 2014 à 00:25

    En général c'est la dernière declaration avant la démission.

  • rodan3 le vendredi 19 déc 2014 à 00:16

    bah voyons démission = peanuts et viré = indemnités .. !! pas folle la guêpe...

  • V.BENACE le jeudi 18 déc 2014 à 23:14

    Je déteste la CGT, mais je suis d'accord avec Lepaon. Il n'a pas à démissionner. Il n'a rien fait de répréhensible.

  • perevert le jeudi 18 déc 2014 à 23:08

    La place est trop bonne ! arriviste de gauche...et ça donne des leçons.Tel une moule s'accrochant à son rocher, le roi ne veut pas tomber de son trône.