Thibault Moulin : "À chaque fois qu'on fait des courses de kart, je gagne"

le
0
Thibault Moulin : "À chaque fois qu'on fait des courses de kart, je gagne"
Thibault Moulin : "À chaque fois qu'on fait des courses de kart, je gagne"

La mécanique, c'est pas pour lui. Par contre, le pilotage, ça oui. Thibault Moulin est un as du karting à Clermont et ne connaît que la première marche du podium. En route pour un tour de piste.

Il paraît que le karting, tu maîtrises ? J'aime bien tout ce qui est voiture, et le karting, j'en ai fait un petit peu quand j'étais jeune. Je n'ai jamais participé à des compétitions officielles, mais j'en ai fait souvent avec la famille ou avec des amis. J'ai la chance de me débrouiller, donc c'est toujours plus plaisant.
À Clermont, t'es imbattable apparemment. C'est vrai qu'à chaque fois qu'on en fait, je gagne. Je dis pas que je suis un pro, mais ça va. L'année dernière, on en a fait deux fois avec l'équipe et cette année une fois. J'ai remporté les trois courses. Y a Jacques Salze, même s'il est un peu plus lourd, et Pierrick Capelle qui arrivent à me suivre un petit peu. Le poids, ça joue, c'est sûr, mais il faut surtout du pilotage pour prendre les bonnes trajectoires et aller plus vite.
Quel est celui que tu doubles à plusieurs reprises ? Hugo Vidémont. Il fait ce qu'il peut, le pauvre. Dans la vraie vie, il a le permis pourtant. Mais pour sa défense, je crois que c'était l'une des premières fois qu'il en faisait lors de notre dernière course, donc le temps de s'adapter, ce n'était pas simple.
Une soirée karting à Clermont, ça se passe comment ? Avec les coéquipiers, on va à Riom au circuit Sarron. C'est là-bas qu'on va tout le temps en faire. C'est une belle piste et c'est vraiment agréable de rouler là-bas. Généralement, on fait dix minutes d'essais libres, dix minutes d'essais chronométrés, puis dix minutes de course. On a quand même 20 minutes pour bien reconnaître la piste et faire des bons temps. Après, c'est la course, mais généralement, y a pas de surprise. Je suis toujours parti en première ligne. J'espère qu'un jour, y en a un qui arrivera à me doubler, comme ça, ce sera plus intéressant.
Comme c'est souvent le cas à la fin des courses de kart entre potes, est-ce qu'il y a toujours quelqu'un pour dire "ton kart allait plus vite que le mien" ? C'est l'excuse classique. Ce sont les tricheurs qui disent ça. Les tricheurs du vestiaire, ils se plaignent toujours.
Quelle est ta technique pour dépasser ? Il faut bien prendre les...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant