Thiago Silva, capitaine trop émotif ?

le
0
Thiago Silva, capitaine trop émotif ?
Thiago Silva, capitaine trop émotif ?

Ses larmes ont ému tout le Brésil. Au point de soulever une polémique. Thiago Silva ne serait-il pas trop émotif pour tenir le rôle de capitaine de la Seleçao ? Selon Radio Globo, Luiz Felipe Scolari aurait en aparté critiqué le manque de leadership de son défenseur central après la qualification contre le Chili. Et notamment une absence totale de contrôle émotionnel, rédhibitoire à ce niveau de la compétition. Lors de la séance des tirs au but en huitièmes de finale, le joueur du PSG avait passé son temps dos aux tireurs, la tête dans les mains, pendant que le groupe semblait soudé. Envahi par l'émotion après la qualification du Brésil, Thiago Silva a alors fondu en larmes devant des millions de téléspectateurs. Une attitude compréhensible quand on connaît le passé tumultueux d'« O Monstro ». Mais qui n'a pas été du goût de son sélectionneur. Surtout, c'est le manque de prise de responsabilité qui a choqué Scolari. Le défenseur de la Seleçao a en effet refusé d'aller se charger d'un tir au but. De peur de se manquer. Compréhensible là aussi?

Un changement tactique ?

Si les faits restent à confirmer, ils ont semble-t-il poussé le staff de la sélection brésilienne à faire de nouveau appel à une psychologue. Regina Brandao est arrivé pour aider les joueurs auriverde à gérer leurs émotions avant le match couperet face à la Colombie. Car si l'on en croit les échos de la presse brésilienne, la sélection de Scolari est au bord de la rupture émotionnelle. La pression populaire est de plus en plus forte et certains joueurs auraient vraiment du mal à y faire face. Pour le moment, le Brésil coule des jours paisibles avant de défier les Cafeteros samedi. Mais Luiz Felipe Scolari pourrait préparer une surprise lors des quarts de finale. Mécontent de l'investissement de certains joueurs, le sélectionneur de 65 ans aurait dans l'esprit un chamboulement tactique. Il faut dire que la Colombie a été très impressionnante jusqu'ici. Tout le contraire du Brésil.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant