Thévenoud quitte le PS mais garde son fauteuil de député

le
0
Thévenoud quitte le PS mais garde son fauteuil de député
Thévenoud quitte le PS mais garde son fauteuil de député

L'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud, appelé par le PS à «tirer les conséquences» de ses déboires fiscaux, a annoncé ce lundi soir qu'il quittait le Parti socialiste mais ne démissionnait pas de son mandat de député.

«Après m'être entretenu ce lundi soir avec Jean-Christophe Cambadélis, j'ai décidé de me mettre en retrait du Parti socialiste et donc du groupe SRC à l'Assemblée nationale (...) Mais je veux rappeler que l'enchaînement de négligences choquantes qui m'ont placé dans cette situation ne fait pas de moi un fraudeur (...) Mes électeurs de Saône-et-Loire seront mes seuls juges» lors des législatives de 2017, écrit-il. Il siégera avec les non-inscrits. La rentrée à l'Assemblée nationale se déroule ce mardi 9 septembre.

«Je comprends la déception et la colère de celles et ceux qui, militants du Parti socialiste, sympathisants de gauche, électeurs de Saône-et-Loire, m'ont fait confiance. Je leur présente mes excuses», ajoute l'élu de 40 ans, contraint à la démission de son poste de secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, neuf jours seulement après sa nomination, pour non-paiement de ses impôts pendant plusieurs années.

Thomas Thévenoud dit avoir «réglé à ce jour l'ensemble de (ses) impôts avec, comme tout contribuable dans cette situation, l'intégralité des pénalités de retard». «Je n'ai jamais fait l'objet d'aucune information judiciaire, d'aucune mise en examen, d'aucune condamnation. Si j'ai manqué à mes obligations fiscales, je n'ai jamais commis aucune infraction pénale», souligne-t-il.

«La politique ne m'a jamais enrichi»

Sa «mise en retrait», ajoute Thomas Thévenoud, «intervient dans l'attente des observations de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique qui examine en ce moment (ses) revenus et (son) patrimoine en tant que député de Saône-et-Loire». «On verra alors que la politique ne m'a jamais enrichi», clame-t-il.

L'élu de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant