Thermador: 2017, année record sous le signe des acquisitions

le
0

(CercleFinance.com) - Toujours plus haut ! Fondé en 1968, le groupe Thermador, basé à Saint-Quentin-Fallavier, ne peut plus être considéré comme une petite entreprise. En Bourse, son action a connu un remarquable parcours en 2017 (+ 41%) et à 114 euros, record historique atteint ce matin, ce distributeur d'équipements de plomberie capitalise désormais plus de 500 millions. Une performance qui tient pour partie à l'orientation favorable du cycle du bâtiment, second oeuvre compris, mais aussi aux acquisitions. Ainsi, les facturations de Thermador semblent bien parties pour atteindre, à brève échéance, la barre symbolique des 300 millions d'euros.

Pour mémoire, en 2016, le chiffre d'affaires de Thermador se montait à 231,4 millions d'euros. Il ne devait alors sa progression en données publiées (+ 5,1%) qu'aux acquisitions, qui représentaient alors environ 14,5 millions d'euros de ventes.

La tendance de 2017 est bien meilleure : sur les neuf premiers mois de l'exercice, les ventes de Thermador ont augmenté de 12,5%, dont + 9,4% à périmètre constant, pour atteindre 202,8 millions d'euros.

Il ne faut pas s'y tromper : Thermador a connu une année marquée par la croissance externe. Si l'on compile les CA (2016) des acquisitions finalisées en 2017, dont celle de Valfit 'bouclée' ce matin-même, on dépasse la barre des 50 millions d'euros. A savoir : Domac (environ 7 millions), FG Inox (14,6 millions), Sodeco Valves (22,3 millions), Vortice France (1,8 million), et finalement Valfit (5,9 millions).

Au doigt mouillé, en ajoutant les ventes cumulées des sociétés acquises (51,6 millions d'euros exactement) à celles enregistrées par le groupe en 2016 (231,4 millions, donc), ce dernier augmenterait de 22% et dépasserait les 280 millions.

Où se situe le consensus à ce jour ? Il anticipe, en 2017, des facturations d'environ 265 millions d'euros, avant environ 280 millions en 2018. Des estimations qui paraissent plutôt conservatrices, en tenant compte des éléments précités.

Pour Thermador, ce recours aux acquisitions constitue une nouveauté stratégique, puisque le groupe s'est historiquement bâti sur la croissance organique. C'est aussi un mouvement récent qui remonte à 2015, avec les rachats de Mecafer et de Nuair. Thermador met ainsi à profit l'une de ses caractéristiques financières : rentable avec une marge opérationnelle de plus de 14% au 1er semestre, le groupe est le plus souvent en situation de trésorerie nette positive (21,4 millions d'euros au 30 juin dernier). Son bilan est donc très sain.

Ce qui lui permet de s'endetter un peu ('prudemment', indique la direction), pour une durée limitée, afin d'étendre son périmètre comme la gamme des produits qu'il distribue. Et aussi pour s'internationaliser : en tenant notamment compte de Sodeco Valves, société belge, la part de son CA que Thermador réalise hors de France devrait passer de 8% au 1er semestre 2017 à environ 16% en 2018, anticipe la direction.

Prochain événement inscrit sur l'agenda de Thermador : les ventes de l'exercice 2017, qui seront publiées dès le 15 janvier prochain.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant