Théorie du genre : la polémique rebondit 

le
0
Quelque 193 parlementaires ont adressé une lettre à Luc Chatel demandant le retrait des manuels scolaires où figurent cette théorie.

Le député UMP Hervé Mariton «veut être assuré» par le ministre de l'Éducation, Luc Chatel, que les examens de sciences de la vie et de la terre (SVT) ne comporteront pas de questions liées à la théorie du genre. «Nous voulons être sûrs qu'il n'en sera pas question au moment du bac», a-t-il déclaré mardi.

Il est l'un des 193 parlementaires signataires d'une lettre au ministre demandant le retrait des manuels scolaires de SVT de classe de première ES et L qui expliquent l'«identité sexuelle» des individus tant par le contexte socio-culturel que par leur sexe biologique. À l'inverse, un collectif comprenant notamment un sociologue, un philosophe, un généticien et un biologiste a défendu mi-septembre cet enseignement, estimant qu'il n'appartenait pas aux politiques de «dire la vérité scientifique».

Après avoir été lancée par les associations catholiques au printemps, cette polémique qui a marqué la rentrée scolaire n'en finit plus. Début octobre, Jud

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant