The Kooples veut réaliser la moitié de ses ventes à l'international

le
0
En cinq ans, la griffe dandy-rock a déjà conquis neuf pays. Elle accélère aux États-Unis et arrive en Asie.

Moins de cinq ans après sa création par les frères Elicha, fils des fondateurs de Comptoir des Cotonniers, la griffe dandy-rock connue pour ses boutons à tête de mort et costumes ceintrés continue de croître à bon rythme. Sur son dernier exercice clos fin août, The Kooples a réalisé 118,9 millions d'euros de chiffre d'affaires - «à peine moins que les 121 millions prévus», indique Nicolas Dreyfus, son directeur général -, soit une croissance de 8 % à périmètre comparable. Si l'excédent brut d'exploitation a baissé, pour la première fois, à 21,5, contre 23,6 millions l'an passé, c'est pour la bonne cause. «Le lancement de notre nouvelle enseigne Kooples Sport - avec 15 magasins dont les Champs-Élysées - et notre déploiement dans neuf pays ont impacté nos résultats, explique le dirigeant. Mais surl'exercice en cours, à août 2013, l'excédent brut d'exploita...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant