"The Artist" et Jean Dujardin triomphent aux Oscars

le
2
JEAN DUJARDIN SACRÉ AUX OSCARS POUR "THE ARTIST"
JEAN DUJARDIN SACRÉ AUX OSCARS POUR "THE ARTIST"

par Bob Tourtellotte

LOS ANGELES (Reuters) - Le film "The Artist" du réalisateur français Michel Hazanavicius a triomphé dimanche soir à la 84e cérémonie des Oscars, à Hollywood, en remportant cinq statuettes, dont celle du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur.

Sorti en France en 2011, le film muet en noir et blanc raconte l'histoire de George Valentin, une star du cinéma muet confrontée à l'arrivée des films parlants à la fin des années 1920.

Sacré meilleur acteur pour son interprétation de George Valentin, Jean Dujardin est devenu le premier Français à remporter un Oscar pour un rôle principal depuis la création du trophée en 1927.

"J'adore votre pays!", a-t-il lancé, en anglais, deux jours après être reparti les mains vides de la cérémonie des César à Paris. "Si George Valentin pouvait parler, il dirait: 'Putain, génial, merci, formidable'".

Un peu plus tôt, Michel Hazanavicius rejoignait le cercle très fermé des Français récompensés à Hollywood en remportant l'Oscar du meilleur réalisateur.

"Je suis le réalisateur le plus heureux du monde", a-t-il déclaré devant Angelina Jolie, Brad Pitt ou encore George Clooney. Il devient le deuxième Français à remporter cette statuette après le Franco-Polonais Roman Polanski sacré en 2003 pour "Le Pianiste".

"The Artist", qui faisait figure de favori à Los Angeles avec 10 nominations, s'adjuge également les trophées de meilleurs costumes et de meilleure musique originale.

L'Oscar de la meilleure actrice a été attribué à l'Américaine Meryl Streep pour son interprétation de l'ancien Premier ministre britannique Margaret Thatcher dans "The Iron Lady" ("La dame de fer").

"Quand j'ai entendu mon nom, je me suis dit que la moitié des Etats-Unis devait se dire : 'Encore elle!", a déclaré Meryl Streep, déjà sacrée meilleure actrice en 1983 pour son rôle dans "Le Choix de Sophie".

ACTEUR LE PLUS ÂGÉ

Autre grand favori de la cérémonie avec 11 nominations, "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, repart avec cinq trophées dont celui de meilleurs décors, meilleure photo, meilleur montage son, meilleur mixage et meilleurs effets spéciaux.

L'autre favori "The Descendants" a dû se contenter d'une statuette de "meilleur scénario adapté".

L'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle a quant à lui été attribué à Octavia Spencer pour son rôle dans "La couleur des sentiments".

Adapté du best seller Kathryn Stockett, ce film retrace la vie de plusieurs domestiques noires dans le Mississippi des années 1960. Il s'agit du premier Oscar pour l'actrice américaine de 39 ans.

L'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle est revenu à Christopher Plummer pour son interprétation d'un homosexuel qui fait son coming-out à 75 ans dans "Beginners". A 82 ans, le Canadien devient l'acteur le plus âgé à remporter un Oscar.

"Tu n'as que deux ans de plus que moi. Où étais-tu pendant toute ma vie?", a-t-il déclaré en s'adressant à la statuette.

Le film iranien "Une Séparation" d'Asghar Farhadi a obtenu l'Oscar du meilleur film étranger. A travers sa peinture d'un couple en crise, Farhadi explore les divisions sociales de l'Iran, son conservatisme religieux et son appareil judiciaire tout en entretenant la tension d'un thriller.

"Je suis fier d'offrir cet Oscar à mon peuple, un peuple qui respecte toutes les cultures et civilisations et méprise l'hostilité et la rancoeur", a déclaré le réalisateur.

Avec Chris Michaud, Marine Pennetier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbanguet le lundi 27 fév 2012 à 08:23

    Il paraitrait que les américains proposent déjà un remake à Jean Dujardin : "Omar m'a tuer", Sy Sy c'est vrai

  • M2614149 le lundi 27 fév 2012 à 07:28

    Incroyable quel pari audacieux ! Faire un film en noir et blanc et muet 80ans après l'apparition du film parlant, c'est un sacré challenge et un truc complètement fou que seul un français pouvait réaliser. Félicitations pour ceux qui sont à la conception de ce film et ainsi que les acteurs. Jean DUJARDIN a bluffé les américains avec son talent, sa décontraction, son sens de la dérision et son humour. Un vrai French séducteur qui a su charmer Hollywood, sans avoir la grosse tête. Impressionnant.