Thales veut se séparer de 10% de ses activités

le
0
Luc Vigneron, le PDG du groupe de défense, a annoncé des cessions d'actifs jugés non stratégiques représentant environ un milliard d'euros du chiffre d'affaires.

Pour la première fois, Thales a indiqué, chiffres en main, que des cessions d'actifs sont bel et bien à l'ordre du jour. Ce mercredi, lors de l'assemblée générale mixte, Luc Vigneron, le PDG du groupe, a précisé qu'il souhaitait se séparer d'activités non stratégiques ou qui n'ont pas encore atteint la taille critique dans leurs secteurs respectifs. Parmi elles, figurent les actifs concernés par un échange avec son homologue Safran, avec qui le groupe est en pourparlers. D'après Luc Vigneron, ces activités pèseraient au total un peu moins de 10% du chiffre d'affaires de Thales, soit environ un milliard d'euros. Jouant la carte de la prudence, il n'a toutefois pas détaillé quels actifs sont précisément concernés par ces cessions..

Luc Vigneron a en outre indiqué que les négociations en cours avec Safran se déroulaient sur un mode «positif» tout en restant «prudent sur le calendrier». «Nous avons encore un certain chemin à parcourir », a-t-il averti en indi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant