Thales plus optimiste pour 2016 grâce au Rafale, l'action monte

le , mis à jour à 10:03
1
THALES REVOIT SES OBJECTIFS ANNUELS À LA HAUSSE
THALES REVOIT SES OBJECTIFS ANNUELS À LA HAUSSE

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales a annoncé mercredi relever son objectif annuel de prises de commandes grâce à la signature de l'achat par l'Inde de l'avion de combat Rafale qu'il équipe et à des contrats dans l'aérospatiale.

L'équipementier s'adjuge 0,93% à 84,43 euros vers 9h35, portant sa hausse depuis le début de l'année à 22% contre un recul de 2,5% pour l'indice SBF120 sur la période.

Thales prévoit désormais des prises de commandes annuelles de 15,5-16,0 milliards d'euros alors qu'il s'était auparavant engagé sur un niveau proche de celui de 2013 et 2014 (qui avait été de 13,6 milliards en moyenne sur chacune de ces deux années).

Sur les neuf premiers mois de 2016, les prises de commandes atteignent 10,216 milliards d'euros, soit une croissance organique de 1%.

Le groupe a profité de l'annonce de la signature le 23 septembre par l'Inde de l'achat de 36 avions de combat Rafale de son actionnaire Dassault Aviation.

La valeur de la commande pour Thales devrait avoisiner 1,5 à 2 milliards d'euros, a précisé son directeur financier Pascal Bouchiat lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. Thales équipe le Rafale en radars, équipements de communication et calculateurs, soit près d'un quart de la valeur de l'avion.

L'équipementier a en outre enregistré une croissance organique de 19% de ses prises de commandes dans l'aérospatiale, en particulier dans l'avionique militaire et le multimédia de bord.

Thales espère aussi décrocher un contrat de plus d'un milliard d'euros pour les sonars et les équipements de communications des 12 sous-marins que devrait fournir sa filiale DCNS à l'Australie.

Sur 2016, le groupe a également ajusté à la hausse sa prévision de croissance organique, attendue "légèrement supérieure" à 5% cette année et non plus de l'ordre de 5%, après un rythme de 10,8% sur les neuf premiers mois de l'année, donnant un chiffre d'affaires de 10,033 milliards d'euros.

Le comparatif du quatrième trimestre sera cependant plus "exigeant", a prévenu Pascal Bouchiat, disant s'attendre à un ralentissement de la croissance organique sur les trois derniers mois de l'année.

Dans le seul segment transport, il a dit tabler sur une croissance organique à "deux chiffres" en 2016, après un bond de 24,6% sur les neuf premiers mois de l'année.

"Le déroulement de l'année jusqu'ici renforce notre confiance dans notre prévision de croissance organique à moyen terme pour la période 2016-2018", à savoir un rythme de l'ordre de 5% en moyenne pour le groupe, a précisé Pascal Bouchiat.

Thales a également réaffirmé viser un taux de marge opérationnelle (Ebit) de 9,5 à 10% à l'horizon 2017-18.

Pour 2016, le groupe a confirmé son objectif de hausse de 7 à 9% de l'Ebit cette année sur la base des taux de change de février malgré l'impact de la chute de la livre britannique à la suite du vote en faveur du Brexit fin juin. Thales a réalisé sur les neuf premiers mois 9% de son chiffre d'affaires au Royaume-Uni.

(Edité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a un mois

    Il compte toujours récuperer les sous contrats des autres... Attention cela s'appelle un parasite ou un contributeur selon qu'il a favorisé le contrat ou le vampirise. Quelle est la réponse ?