Thales : la revalorisation du titre va se poursuivre

le
0
L'an passé, DCNS a accusé une perte nette de 300 millions d'euros en raison du dérapage du programme de sous-marins nucléaires Barracuda. (© DCNS)
L'an passé, DCNS a accusé une perte nette de 300 millions d'euros en raison du dérapage du programme de sous-marins nucléaires Barracuda. (© DCNS)

(lerevenu.com) - Alors qu'il naviguait à proximité d'un sommet en l'espace de quatorze ans, le titre du groupe d'électronique civile et militaire a brutalement décroché le 23 janvier dernier. Le cours a été plombé par l'annonce d'un plongeon dans le rouge des comptes de DCNS, dont Thales détient 35% aux côtés de l'État.

L'an passé, le constructeur naval militaire a accusé une perte nette de 300 millions d'euros en raison du dérapage du programme de sous-marins nucléaires Barracuda et d'une diversification ratée dans l'énergie nucléaire civile. Conséquence, le résultat opérationnel 2014 de Thales sera amputé de 100 millions d'euros. En excluant cet impact qui devrait rester exceptionnel, les dirigeants ont toutefois confirmé leurs objectifs annuels, à savoir une stabilité des prises de commandes et du chiffre d'affaires, et une hausse de 5 à 7% du résultat opérationnel.

Bloc "A lire aussi"

Les dégâts semblent limités à court terme, la nouvelle direction de DCNS aux commandes depuis l'été ayant décidé de «charger la barque» en vue de mener à bien le recentrage du groupe public. En revanche, sa contribution à la rentabilité de Thales ne devrait pas redevenir positive avant 2016. Cette reprise en main de DCNS pourrait faire remonter à la surface un vieux serpent de mer : celui d'une montée au capital de Thales. Un tel Meccano

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant