Thales compte sur les pays matures en plus des émergents

le
0
LA CROISSANCE DE THALES VIENT AUSSI DÈSORMAIS DE PAYS MATURES
LA CROISSANCE DE THALES VIENT AUSSI DÈSORMAIS DE PAYS MATURES

PARIS (Reuters) - Thales a souligné vendredi que les pays matures l'avaient aidé à réaliser une solide croissance organique au premier semestre, lui permettant ainsi de ne plus compter sur les seuls émergents.

L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité a réalisé un chiffre d'affaires de 6,85 milliards d'euros au premier semestre, au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui s'établissait à 6,571 milliards.

"La croissance vient aussi des pays matures, c'est un point nouveau", a expliqué son PDG, Patrice Caine, à des journalistes.

La croissance organique de Thales, de 8,9% au premier semestre, reste toutefois largement supérieure dans les émergents, avec un rythme de 14%, soit le double de celui des pays matures.

Au Royaume-Uni, deuxième marché de Thales après la France, Patrice Caine a réaffirmé ne pas prévoir d'impact à court terme du Brexit.

Thales a réalisé en outre au premier semestre une croissance organique de 5,9% en France, où le groupe réalise 24% de son chiffre d'affaires.

Le groupe, qui s'est engagé sur une croissance organique de l'ordre de 5% pour 2016, 2017 et 2018, a maintenu son objectif pour cette année, malgré ses performances semestrielles supérieures aux attentes.

"C'est beaucoup trop tôt pour en tirer une quelconque conclusion pour l'année", a expliqué Patrice Caine.

Il a d'ailleurs réaffirmé son objectif d'engranger de l'ordre de 14 milliards d'euros de commandes cette année, malgré une chute de 13% au premier semestre par rapport aux six premiers mois de 2015 marqués par le contrat de l'avion de combat Rafale à l'Egypte.

Thales a également confirmé tous ses objectifs à court et moyen termes, comme sa prévision de hausse de 7 à 9% de son bénéfice opérationnel cette année et de marge opérationnelle de 9,5% à 10% à l'horizon 2017-2018.

(Cyril Altmeyer et Tim Hepher, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant