Thales Alenia Space vise un gain de compétitivité de 20%

le
0

Handicapé par l'euro fort, Thales Alenia space s'apprête à lancer un plan de réorganisation qui passera par une refonte de son organisation commerciale et un plan de départs volontaires.

L'euro fort par rapport au dollar ainsi que le retour en force des Américains sur les marchés exports compliquent les affaires de la filière aéronautique européenne. «Nous sommes trop chers», lâche-t-on dans l'entourage de Jean-Loïc Galle, PDG de Thales Alenia Space (TAS), filiale à parité du français Thales et de l'italien Finmeccanica. Le fabricant de satellites s'apprête à lancer un plan de compétitivité dans les deux à trois mois à venir. Déjà présenté aux syndicats et aux 400 cadres de TAS le 8 décembre 2013, il a été détaillé au cours d'un comité central d'entreprise, le 29 janvier.

Il s'agit d'un plan global qui vise une amélioration de 20% de la compétitivité de TAS d'ici à mi-2015. Et une relance de la croissance du chiffre d'affaires qui a stagné l'an dernier p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant