Thaïlande : le Parlement dissous, les manifestants toujours déterminés

le
1
Quelque 100.000 personnes participaient lundi matin aux manifestations visant à faire chuter le gouvernement thaïlandais, malgré l'annonce par la première ministre d'élections anticipées.

Rien ne calme la gronde populaire en Thaïlande. Alors que la première ministre, Yingluck Shinawatra, a annoncé lundi la dissolution du Parlement et la tenue d'élections «au plus vite» pour sortir de la crise politique qui dure depuis plus d'un mois, les manifestants sont toujours déterminés à faire tomber son gouvernement. Lundi à 10h30 (5h30 en France), ils étaient déjà plus de 100.000 dans les rues de Bangkok à converger vers le siège du gouvernement, selon la police.

«Mes partisans veulent plus que la dissolution», a commenté Suthep Thaugsuban, le chef de file des protestataires, qui ne démordent pas de leur exigence de la fin du «système Thaksin». Une référence au premier ministre renversé par un coup d'État en 2006, qu'ils accusent de rester aux manettes à travers...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le lundi 9 déc 2013 à 09:47

    Parlement dissous ? En France, on a un sénat à trois sous et un parlement à dix balles.