Thaïlande : la «sale» guerre de religion de Pattani

le
0
INFOGRAPHIE - Dans cette région frontalière de la Malaisie, des milices bouddhistes affrontent les insurgés islamistes qui veulent les chasser.

De notre envoyée spéciale à Pattani,
Narathiwat (extrême sud de la Thaïlande)

Aphiyut Wattanapinyo sent la poudre et la sueur. Avec son cou de taureau et ses idées simples sur la loi et l'ordre, il ne laissera personne détruire son pays, dit-il. Dans l'extrême sud de la Thaïlande, il ne se passe pas un jour sans un attentat à la bombe, le meurtre d'un fonctionnaire, l'incendie d'un bâtiment public ou d'une pagode. Tous les symboles de l'État sont la cible de mystérieux insurgés islamistes qui ne revendiquent jamais leurs actes mais paraissent déterminés à chasser les bouddhistes.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Pour lutter contre les meurtres en série qui ponctuent le quotidien des habitants de cette région frontalière de la Malaisie, Bangkok accroît les effectifs militaires et finance des milices villageoises d'autodéfense. Aphiyut est l'un des 70.000 volontaires bouddhistes armés jusqu'aux dents qui passent à l'action sans aucun contrôle. Dep

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant