Thaïlande-La junte promet des élections en 2017 quoi qu'il arrive

le
0
    BANGKOK, 5 août (Reuters) - Des élections auront lieu en 
2017 en Thaïlande quelle que soit l'issue du référendum 
constitutionnel organisé dimanche dans le pays, a déclaré 
vendredi le chef de la junte militaire au pouvoir.  
    Deux ans et trois mois après le coup d'Etat de mai 2014, les 
Thaïlandais sont appelés à se prononcer sur une Constitution 
soutenue par les militaires qui, selon ses adversaires, 
affaiblira le rôle des responsables élus et étendra l'influence 
de l'armée pour les années à venir. 
    L'ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, renversée lors 
du putsch il y a deux ans, a annoncé qu'elle voterait dimanche 
contre un projet qu'elle qualifie d'anti-démocratique.  
    Son ancien rival Abhisit Vejjajiva a également jugé que les 
dispositions prévues ne contribueraient à régler la crise 
politique, critiques balayées par le Premier ministre Prayuth 
Chan-ocha.  
    "Aucune Constitution ne plaît à 100%", a-t-il dit à des 
journalistes lors d'une visite sur une base militaire au 
nord-est de Bangkok.  
    Le texte proposé, qui constituerait la 20e Constitution 
thaïlandaise depuis l'abolition de la monarchie absolue en 1932, 
prévoit la mise en place d'un Sénat nommé par l'armée, avec des 
sièges réservés aux commandants militaires, qui contrôlera les 
pouvoirs des parlementaires élus.  
    "Au cours des deux prochains jours se décidera l'avenir du 
pays", a encore déclaré Prayuth. "Nous organiserons une élection 
générale en 2017 parce que c'est une promesse qui a été faite." 
    La Thaïlande a connu 19 coups d'Etat depuis 1932, dont 12 
ont abouti, et l'armée a fourni 12 des 29 Premiers ministres du 
pays durant cette période.  
 
 (Amy Sawitta Lefevre, Panarat Thempgumpanat; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant