Thaïlande : l'armée au c?ur du scrutin

le
0
Aux législatives de samidi, le premier ministre affronte la s?ur de Thaksin, héros des pauvres forcé à l'exil.

C'est un drame d'une infinie lenteur, où la frêle héroïne, déçue par un jeune homme, sanglote dans le giron de sa mère. Soudain, au milieu du feuilleton qui fait les beaux soirs de millions de téléspectateurs thaïlandais, déboule le commandant en chef de l'armée royale, pour évoquer les législatives qui auront lieu dimanche dans le pays. Raide dans son uniforme, le général Prayuth Chan-ocha montre les dents: «Utilisez votre cerveau pour voter. Choisissez les bonnes personnes, celles qui garantiront la stabilité du pays et de la monarchie.»

Avec cette leçon incongrue de civisme, le général s'est immiscé dans le processus électoral. Mais peut-il encore se poser en arbitre? Ses conseils sont appuyés. «Les Thaïlandais ne doivent pas voter comme lors des quatre précédents scrutins», remportés par le camp de l'ancien premier ministre en exil, Thaksin Shinawatra, sa bête noire, déclare-t-il. Une passe d'armes ainsi résumée par le Bangkok Post: «Le clone co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant