Thaïlande-Deux enfants accusés d'atteintes aux règles électorales

le
0
    BANGKOK, 24 juillet (Reuters) - Deux petites filles de huit 
ans ont été accusées en Thaïlande d'enfreindre les règles qui 
encadrent la campagne en vue du référendum sur la Constitution, 
pour avoir déchiré des listes électorales imprimées sur un 
papier rose qu'elles convoitaient, a annoncé dimanche la police. 
    La junte militaire au pouvoir sévit contre toute opposition 
à l'approche du scrutin du 7 août sur la Constitution, qu'elle 
entend réviser pour assurer la stabilité du pays, tourmenté par 
des troubles politiques depuis plus de dix ans, dit-elle.  
    Les enfants ont été accusées de faire obstruction au 
processus de référendum et de détruire un bien public pour avoir 
déchiré des listes accrochées près d'une école, a précisé le 
chef de la police de la province de Kamphaeng Phet, dans le nord 
du pays. 
    "Elles ont avoué avoir déchiré les listes électorales parce 
qu'elle aimaient la couleur rose", a-t-il dit à Reuters. 
    En raison de leur jeune âge, les deux petites filles ne 
seront pas punies, a-t-il précisé. 
    Le référendum représente la première épreuve électorale du 
gouvernement militaire depuis son accession au pouvoir par un 
coup en mai 2014. 
    Certains critiques, y compris au sein des grands partis 
politiques, jugent que le projet de Constitution donne trop de 
pouvoir à l'armée contre les gouvernement élus.  
    Manifestement de plus en plus nerveux à l'approche du 
scrutin, le gouvernement a interdit toute discussion quant à la 
Constitution et tout lobbying pour ou contre le projet, des 
offenses passibles de 10 ans de prison. 
 
 (Amy Sawitta Lefevre; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant