TF1, un leader qui s'essouffle

le
0
Une régie de TF1 au siège de la chaîne à Boulogne-Billancourt près de Paris, le 13 février 2015. (afp.com / Martin Bureau)
Une régie de TF1 au siège de la chaîne à Boulogne-Billancourt près de Paris, le 13 février 2015. (afp.com / Martin Bureau)

A la tour TF1 de Boulogne, on n'avait jamais vu ça. En réunissant 20,5% des téléspectateurs en juillet, la première chaîne réalise non seulement l'audience la plus faible de son histoire, mais subit un 11e mois consécutif de baisse, comparé aux mêmes mois de l'année précédente.

Un résultat qui s'explique notamment par les bons scores enregistrés en juillet 2014 grâce aux matches du Mondial de football, mais pas seulement.

D'une position ultra-dominante, où TF1 rassemblait entre 30 et 40% du public dans un paysage à six chaînes, la "Une" a perdu peu à peu du terrain avec le développement de la télévision numérique terrestre (TNT). Avec les six nouvelles chaînes apparues en 2012, le nombre de canaux de la TNT gratuite est désormais de 25.

"Cela a entraîné mécaniquement une baisse de la part d'audience chez les acteurs historiques, dont TF1", explique un expert de l'audiovisuel, qui souligne la position particulière de la chaîne en France et en Europe.

TF1 est la chaîne privée européenne qui enregistre les meilleures parts d'audience sur son marché national. Ainsi, dans des pays à populations comparables, Canale 5 a réalisé 15,3% de part d'audience annuelle en 2014 en Italie, RTL 10,3% en Allemagne et ITV 14,7% au Royaume-Uni, selon les chiffres de Médiamétrie Eurodata TV Worldwide.

A TF1, "on a conscience de ces chiffres (de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant