TF1 piraté : des hackers dérobent les données de 1,9 million de clients

le
0
TF1 piraté : des hackers dérobent les données de 1,9 million de clients
TF1 piraté : des hackers dérobent les données de 1,9 million de clients

«Notre but est de défier les société victimes de nos piratages, qu'ils se rendent compte de leurs erreurs.» Après l'attaque de Sony par la Corée, des pirates se revendiquant du groupe Linker Squad ont dérobé 1,9 million d'informations confidentielles appartenant à des clients du service d'abonnement de TF1. 

Selon le site Zataz.com spécialisé en délinquance informatique, qui a révélé l'affaire, ils ont visé plus précisément l'espace «magazines» du groupe audiovisuel, qui permet d'acquérir des journaux et de s'abonner à d'autres périodiques. En guise de preuve, les pirates ont transmis au site Zataz des captures d'écrans avec des adresses mails, des mots de passe, des données bancaires sous forme de RIB... Selon TF1, la faille de ce service géré par un tiers a été corrigée dans l'heure par la direction technique du groupe, qui a confirmé ce piratage.

Les captures d'écran des clients de TF1 révélées par Zataz

French TV channel's database hacked, 2 millions users at risk, pirates to sell data

#TF1Hack

http://t.co/rGOKhCVTqD pic.twitter.com/EcbwoeaYZS-- The Pirate Org (@PirateOrg) 2 Janvier 2015

Selon TF1, ce piratage concerne les données de son partenaire commercial Viapresse, qui dispose en quelque sorte d'une vitrine sur TF1.fr. « A aucun moment, les données des internautes inscrits à TF1.fr et gérées par TF1 n'ont été exposées, ni piratées», précise la chaîne. De surcroit, TF1 a «demandé la suppression du site et l'url (adresse internet) gérée par le prestataire. Elle n'était plus active samedi à la mi-journée. «Nous règlerons nos différents avec le partenaire défaillant dans le cadre du secret des affaires. Il va sans dire que TF1 défendra ses intérêts à la hauteur du préjudice subi», a expliqué Olivier Abecassis, directeur général d'eTF1.

La chaîne a tenu à rassurer ses abonnés en rappelant que «sur les moyens de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant