Texas : son ADN l'innocente après trente ans de prison

le
0
Un Américain qui purgeait depuis 1980 une peine de 75 ans de prison pour vol aggravé a été blanchi par l'analyse de son empreinte génétique.

Trente ans de prison pour un crime qu'il n'avait pas commis. Un Texan condamné en 1980 pour le viol et le vol d'une femme a fini par être innocenté grâce à une analyse ADN. Une semaine avant le résultat du test en juillet dernier, le condamné avait bénéficié d'une libération conditionnelle. Il doit encore attendre l'annulation de sa peine, lors d'une audience prévue ce mardi.

À 51 ans, Cornelius Dupree Jr. détient ainsi le triste record de la personne innocentée par son ADN ayant passé le plus de temps derrière les barreaux au Texas. Il avait été inculpé en 1979 pour le viol et le vol d'une femme de 26 ans. La victime pensait avoir reconnu en lui son agresseur et Cornelius Dupree avait été condamné en 1980 à 75 ans de prison pour vol aggravé.

Une culture du «condamné à tout prix»

Au niveau national, seuls deux détenus ont connu pire sort, selon l'association «Innocence Project», spécialisée dans les dossiers d'erreur judiciaire. Il s'agit d'un homme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant