Tévez, dernier round avant Boca ?

le
0
Tévez, dernier round avant Boca ?
Tévez, dernier round avant Boca ?

Atout offensif numéro un de la Vieille Dame et meilleur buteur d'Italie, Carlos Tévez pourrait quitter les siens dès cet été, poussé par le forcing incessant de Boca Juniors et du président Angelici. Seul hic, un contrat qui file jusqu'en juin 2016 et que l'Apache a promis d'honorer jusqu'au dernier jour.

Le feuilleton dure depuis des semaines. Des mois, même. On le sait tous, le retour de Tévez à Boca Juniors est fait, acté, annoncé. Aucun doute là-dessus. Reste maintenant à savoir quand. Depuis la fin 2014 et l'annonce du joueur disant qu'il ne prolongerait pas son contrat avec la Vieille Dame, la question lui est pratiquement posée à chaque fin de match : "Alors, Carlos, ce retour dans le club de votre cœur, c'est pour quand ?" Une rengaine tellement rebattue par les journalistes que l'Apache a fini par perdre patience au micro de Sky Sport Italia peu après la victoire face à la Lazio samedi dernier : "Arrêtez avec mon avenir ! Ce n'est pas bien de parler de moi. Ce qui compte, c'est la Juve ! La Juve et moi vivons un moment extraordinaire et je ne pense qu'à elle en ce moment. Je ne sais pas si je partirai. Je n'ai pas encore décidé !" Alors que le club est encore en lice sur tous les tableaux, journalistes et tifosi semblent presque plus préoccupés par l'avenir du buteur que par la fin de saison des Bianconeri. Il faut dire que depuis le début de l'année, les déclarations ambiguës du joueur et des dirigeants turinois vont bon train. Sans parler de celles de Daniel Angelici, le président du Boca, qui ne cesse de mettre le feu aux poudres pour enrôler l'Apache dès cet été. Un vrai micmac qui devrait bientôt livrer son épilogue.
Heureux à Turin, mais...
Depuis son arrivée dans le Piémont à l'été 2013, Carlos Tévez a souvent affirmé vouloir honorer les trois ans de contrat qui le lient avec le club turinois avant de repartir vers l'Argentine et la ville qui l'a vu naître. Pourtant, quand il a annoncé durant la trêve hivernale qu'il n'allait pas prolonger ce fameux contrat qui court jusqu'en juin 2016, la nouvelle a fait l'effet d'une petite bombe. "J'ai l'intention de respecter mon contrat, mais je ne veux pas signer de prolongation parce que je ne me sens pas de le faire en ce moment. Mon intention, comme je l'ai déjà dit et comme tout le monde le sait, est d'honorer le contrat. Il me reste encore un an et demi. C'est compliqué de s'en aller quand on joue à de très hauts niveaux. C'est difficile, mais c'est bon, je suis tranquille." Quatre mois plus tard, Carlos Tévez n'a pas changé son fusil d'épaule. Son contrat expire toujours le 30 juin 2016 et l'Apache n'a pas l'intention d'en modifier une seule ligne.

Cette…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant